Méssage du MFA à la nation

1220

[ Publié / Modifié il y a

MESSAGE DU MFA A LA NATION
A toute la Côte d’Ivoire, et aux militantes et militants du MFA !

A l’aube de l’année 2019, le Bureau Politique, le Secrétariat General, et toutes les instances du MFA s’associent au présent message pour souhaiter à toute la population Ivoirienne, ainsi qu’a ses hôtes, une bonne santé, une nette amélioration des conditions de vie, et surtout un réel mieux vivre.
Dans la morosité qui a fini par nous gagner tous, relevons quand même quelques signes d’espérance.

I. Au plan social, le MFA a salué le message de nouvel an du Chef de l’Etat, message donnant une image aussi précise qu’implacable du difficile vécu au quotidien de pratiquement tous les Ivoiriens.
Le MFA regrette que ce texte n’ait pas été inspiré dès 2011, et été renforcé dans ses moyens et lignes d’action au fil des sept longues années qui viennent de s’écouler.
Il est heureux que le Chef de l’Etat finisse par reconnaitre toute son ampleur au phénomène du mal vivre en Côte d’Ivoire, et il ne fait aucun doute que des bonnes volontés, à l’image de Chidren Of Africa, décupleront leurs efforts et moyens pour apporter un minimum de soulagement aux cas les plus désespérés. Le MFA leur en sait gré à l’avance.

II. Au plan politique, le MFA se réjouit, avec tous les Ivoiriens, de ce que l’inhibition pernicieuse d’un certain message formulé en dehors de tout souci démocratique ait fini par se dissiper et que la scène politique ait retrouvé sa netteté.
La Côte d’Ivoire a en mémoire les mise en garde du MFA, bien avant 2015, quant à la véritable nature de celui qui installait son autorité sans souci de démocratie, d’éthique ou du minimum de considération pour autrui.
Le MFA est heureux du constat que tous les partis politiques du vrai pays l’aient enfin rejoint en adhérant au principe d’une large concertation ouverte à tous ceux qui savent se retrouver pour arrêter toutes les voies et mesures qui permettront l’alternance à la tête du pays, le plus tôt possible, et au plus tard par la voie des urnes à l’élection présidentielle de 2020.
Le MFA et quelques-uns de ses partis partenaires sont déjà à la tâche et sont réjouis et fiers de l’unanimité déjà constituée pour la défense de la nation Ivoirienne.
Les dissensions, divisions, haines et rancœurs qui auront opposé les hommes politiques de ce pays durant ces 25 dernières années ne se sont révélées profitables qu’au seul et immuable « homme/problème » de ce pays.
Cela étant désormais su et admis de tous, il n’y aura plus de place pour les ambitions ou calculs à courte vue, l’autre partie ayant déjà son train en marche.

III. Le MFA estime qu’il devrait désormais être admis de tous, partis politiques, société civile et gouvernement, que, comme recommandé par l’arrêt de la Cour Africaine des Droit de l’Homme et des Peuples d’Arusha, tout le concept et le processus des élections en Côte d’Ivoire soit revu et revisité. Le Chef de l’Etat vient de déclarer encore une fois son adhésion à cette directive.
Qu’il lui laisse donc de le mettre chantier sans attendre.
Toute manœuvre pour gagner du temps et retarder l’impérative concertation autour d’un si important sujet d’intérêt national ne saura que traduire, aux yeux de l’opinion ivoirienne et comme de la communauté internationale, une intention préméditée de faire un hold-up sur la présidentielle de 2020, ce qui ne manquera pas d’ouvrir la voie à une autre crise post-électorale, voire à une guerre civile.

IV. De manière plus générale, le MFA se réjouit de ce que la préoccupation d’une réconciliation vraie entre tous les Ivoiriens ait fini par gagner tous les esprits et tous les cœurs, les grands retardataires ayant pris prétexte de l’illumination estivale annuelle d’Abidjan pour se l’approprier.
Le MFA espère pour 2019 une cascade de bonnes nouvelles, avec entre autres :

• La libération effective de tous les prisonniers d’opinion à commencer par tous les éléments des forces armées et de sécurité arrêtée suite à la crise post-électorale.

• Le retour de tous les exilés dès lors que le pouvoir en place aura pris la décision politique d’actionner les vraies voies de leur mise en confiance et de leur accueil digne et décent.

• L’arrêt des procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la CPI de la Haye, et leur élargissement. Les Ivoiriens en éprouveront soulagement et libération, bouffée d’oxygène pour mieux assumer leur destin.

V. Aux cadres, militants et sympathisants du MFA, qui sont restés fermes, dignes et fidèles. Merci, merci et encore merci.
Nous vous saluons, vous félicitons et sommes heureux de constater avec vous que tout édifice échafaudé sur la manipulation et la basse volonté d’écraser autrui est voué à s’effondrer de lui-même.
Considérez que cette zone de turbulence est désormais derrière vous consacrez vous tous à votre engagement de militants et mettez-vous au travail aux côtés des missionnaires du parti investis pour préparer la prochaine grande convention du parti.
Votre grand parti, le MFA, revient et vous revient !

**********

Oui, Chers compatriotes Ivoiriens, le MFA vous invite à partager son regain d’optimisme et de foi en une cause nationale qui paraissait piétinée, sinon enterrée, et à laquelle rien ne saura désormais résister car les oppressions, injustices et dictatures sont toujours destinées à une fin brutale, là où les peuples, dès lors qu’ils reprennent confiance et foi en eux-mêmes et sont unis, ont toujours été invincibles.

Vive la Côte d’Ivoire !

Abidjan, le 05 janvier 2019
Le Président du MFA
Innocent Kobena Anaky

PARTAGER