Projet de parti unifié: Le Pdci brise le rêve de Ouattara

2088

[ Publié / Modifié il y a

C’est retranchés derrière un rideau de fer que le président Henri Konan Bédié et les militants du Pdci-Rda ont craché sur l’offre du parti que leur a faite tambours battants, Alassane Ouattara et le Rdr. En effet, toutes les grandes voies d’accès au siège du Pdci-Rda à Cocody étaient bouchées par un impressionnant dispositif sécuritaire policier. Des véhicules de transports de la Brigade anti émeute (Bae), et des engins du Centre De coordination des décisions opérationnelles (Ccdeo) étaient visibles en des points stratégiques du périmètre dans lequel Bédié et ses hommes portaient l’estocade au rêve de Ouattara ; certainement pour dissuader toute tentative de sabordage sait-on jamais. La presse qui a été priée de quitter la salle de la rencontre avant le début des choses sérieuses, a pu grappiller des bribes d’informations assez suffisantes pour soulager la soif de ses lecteurs. Ainsi dans son discours d’orientation, le président Bédié, le premier responsable du Pdci-Rda a reporté l’adoption des textes du parti unifié après la présidentielle de 2020. Alassane Ouattara devra donc ranger son projet du parti unifié au placard pour l’heure. En outre, le Bureau politique a renforcé le président Bédié et Guikahué. C’est ce que stipule un pan de la résolution du bureau politique qui précise : «Considérant, la résolution du Bureau politique relative au report du 13ème congrès ordinaire du Pdci, le Bureau politique en sa session du jour a par ailleurs décidé de la prolongation du mandat de tous les organes et structures annexes du parti jusqu’à l’organisation du 13ème Congrès ordinaire. Vu le report du 13ème Congrès ordinaire du parti pour nécessité de renforcement de la cohésion, de la sérénité et de l’unité d’action au sein du Pdci afin de lui donner les moyens de conduire, jusqu’à l’élection présidentielle pour la reconquête du pouvoir en 2020, les chantiers ouverts et relever les défis du futur, notamment le projet de création du Parti unifié par le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie (Rhdp), le Bureau politique apprécie avec satisfaction le bilan du Président du parti. Il félicite Henri Konan Bédié et salue sa grande sagesse, son leadership éclairé dans la préservation du parti et la promotion des idéaux d’union, de rassemblement et de paix. Le Bureau politique réaffirme et renouvelle sa confiance au président Henri Konan Bédié et prolonge son mandat à la présidence du Pdci jusqu’à l’organisation du 13ème Congrès ordinaire». En fin, le vice-président Daniel Kablan, chantre du parti unifié au service des intérêts d’Alassane Ouattara a lui passé un sale quart d’heure. Il a été hué par les militants du Pdci en guise de désaveu de la ligne qu’il prétend défendre en leur nom. Les travaux se poursuivaient au moment où nous mettions sous presse. Il est bon de noter qu’aucune affiche à l’effigie du Rhdp n’était visible sur place au siège du Pdci. C’était déjà un mauvais présage qui laissait penser que les carottes étaient cuitent pour Ouattara et les cadres Pdcéistes chantres du Rhdp. Bédié a gagné une bataille, car selon des observateurs, le plus dur commence pour lui.

B. T

Le Temps

PARTAGER