Gnamien Konan fait des confidences sur Gbagbo et son épouse et demande pardon

7744

[ Publié / Modifié il y a

Côte d’Ivoire : Gnamien Konan fait des confidences sur Gbagbo et son épouse et demande pardon pour ses actes posés envers eux

Ne dit-on pas que la politique ivoirienne nous réserve au quotidien des surprises ?

Ce n’est pas le désormais ex président de l’Union Pour la Côte d’Ivoire (UPCI) qui nous dira le contraire.

Gnamien Konan dont-il s’agit semble avoir retourné sa veste contre ses anciens alliés du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Invité d’honneur du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP), dans le cadre de l’opération « CPI ça suffit » le week-end dernier, à Grand Yapo dans le département d’Agboville (Agneby Tiassa ) , l’ex directeur général des douanes a fait des confidences sur le couple Gbagbo , qu’il qualifiait d’alors de tous les noms en 2009 après son limogeage à la tête de la régie financière de l’Etat.

Le député de Botro a indiqué que l’ex chef d’Etat ivoirien et son épouse détenus respectivement à la Haye et Abidjan étaient des personnes de cœur et ne méritaient pas ce qu’ils vivaient aujourd’hui.

« Gbagbo était pour moi un père comme pour la plupart des ivoiriens.
Il était pour moi un grand frère. Il était pour moi comme un ami. Je ne le connaissais pas avant. On a passé un concours et j’ai été admis pour être le Directeur Général de la Douane(…), a-t-il indiqué, avant d’ajouter. « Quand j’ai été nommé, j’ai rencontré un monsieur que je ne vais pas dire le nom comme on parle de réconciliation, qui m’a dit que si je suis encore à mon poste c’est grâce à lui, car depuis que je suis à ce poste je n’ai pas encore envoyé de l’argent à la présidence. Je lui ai dit c’est combien, il m’a dit quatre milliards (…) Je lui ai dit je n’ai pas cet argent et que la seule personne qui peut me demander l’argent c’est Gbagbo (…). Il n’y a jamais d’affaire d’argent entre Laurent Gbagbo et moi. Il n’a jamais manqué de me témoigner son estime. »

Quant à sa relation avec Simone Gbagbo, l’ex ministre a révélé qu’elle lui avait apporté son soutien lors de l’affaire des déchets toxiques en 2006 où il avait été suspendu de son poste, par l’ex premier ministre Charles Konan Banny.

« C’est des gens bien. Dans l’affaire des déchets toxiques avec Banny, elle m’a appelé et demandé de venir à l’Assemblée nationale pour expliquer les choses. Alors que Banny ne voulait pas une retransmission en direct. Simone a insisté pour que ce soit retransmis en direct. Elle m’a dit qu’elle n’aime pas l’injustice. Quand ces gens sont pris, le poisson pleure dans l’eau », a –t-il confessé avant d’exprimer ses regrets et demander pardon pour ces agissements envers Gbagbo et son épouse.

« Je regrette que la politique ait divisé les ivoiriens jusqu’à ce point. Je suis le premier a demandé pardon pour ce que j’ai fait. Parce que, à cause de la politique je me suis retrouvé dans un camp contre un camp. C’est pas pour ça que j’ai fait la politique », a regretté Gnamien Konan avant d’évoquer son avenir politique après sa démission à la tête de son parti.

« J’ai démissionné à la tête de mon parti. J’ai créé mon parti en 2009 et des oiseaux noirs se retrouvés dedans. Bientôt Je vais créer un mouvement avec des oiseaux blancs », a-t-il annoncé.

On aura ainsi tout vu dans le paysage politique ivoirien avec les revirements de position des acteurs selon la situation du moment.

Donatien Kautcha, Abidjan

Koaci

PARTAGER