CPI, Mangou affirme que Ouattara a gagné la présidentielle de 2010

6434

[ Publié / Modifié il y a

Côte d’Ivoire: A la Haye, «Monsieur Mangou » flingue Dogbo Blé, Kassaraté et Brindou et affirme que Ouattara a gagné la présidentielle de 2010

Alors que depuis l’ouverture du procès tous les témoins à charge contre Gbagbo ou Blé Goudé à la Haye se faisaient appeler « monsieur le témoin », nouveauté ce lundi à la reprise très attendue avec le général Philippe Mangou.

En effet, l’ancien chef d’Etat-major de Laurent Gbagbo dont des vidéos de déclarations hostiles au camp Ouattara durant la crise ont ressurgi sur internet ces derniers jours depuis l’annonce de sa présence à la Haye, s’est fait appeler « monsieur Mangou » ce qui n’a pas échappé à la défense qui a interpellé le juge président sur ce soudain changement avant que, fait marquant de la matinée, l’intéressé ne révèle son avis sur le général Dogbo Blé en dénonçant son comportement avant de juger ceux de Kassaraté et Brindou comme relevé par KOACI.

Dogbo Blé, « quand je l’ai connu il rasait les murs, il était intelligent, cultivé, j’en ai fait mon fils à moi, c’est moi qui était son témoin de mariage, après je n’ai pas compris son comportement, je le lui ai dit au golf, nommé commandant militaire du palais en 2002, il s’est vu pousser des ailes au point d’arrêter en 2010 des anciens comme le général Coulibaly car il sortait du golf, c’était une aberration, il ne respectait plus personne et je crois que c’est sa fonction qui a fait qu’il s’est mis sur son piédestal » a expliqué celui qui est qualifié de “traitre” dans le camp du président Gbagbo, avant d’estimer que ce comportement n’était pas du fait de ce dernier.

« Je ne sais pas si le président le connaissait avant d’être nommé mais il a été nommé pour ses compétences, son comportement n’était pas dicté par le président, ils avaient des relations de chef à Collaborateur».

Après Dogbo Blé, Mangou s’en est vivement pris aux généraux Kassaraté (gendarmerie, ndlr) et Brindou (police, ndlr). Au sujet des effectifs des forces de l’ordre à déployer durant la crise, Mangou a expliqué que « Kassaraté et Brindou n’ont pas été francs, ils surfaient sur un fil pour se poser, j’ai demandé au président de les remplacer mais il a m’a dit qu’à cette période il n’avait personne sous la main. »

Par ailleurs, face aux questions du bureau du procureur, interrogé sur ses relations avec le président Gbagbo, Mangou qui a affirmé que selon lui c’était « Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara qui avait été élu président après la proclamation des résultats du second tour par la communauté internationale», a expliqué qu’il n’avait « pas de relation particulière avec le président Gbagbo » et précisé que les relations avec ce dernier s’arrêtaient à des « relations de chef à collaborateur ». Il évoquera son passé avec le président prisonnier à la Haye jusqu’à sa nomination à la tête de l’armée.

« Gbagbo, la première fois que je voyais le président Gbagbo c’était au lycée classique, il était professeur, j’étais élève, je me rappelle nous avons eu à faire une grève, c’était mon premier contact. » a expliqué Mangou avant de poursuivre : « En 2002 surement qu’il a apprécié mon travail, il m’a convoqué et m’a dit qu’il avait une grande mission pour moi dans l’armée, après les évènements d’Alangouassou après que Abéhi ait tenté de provoquer les forces impartiales avec un char, j’ai vu à la télé (RTI, ndlr) que j’avais été nommé chef d’Etat-major. »

Mangou a également été interrogé sur ses relations avec Blé Goudé. « Durant la crise, jamais une rencontre avec la présence de Blé Goudé à la résidence et au palais présidentiel du président Gbagbo… Je l’ai rencontré seul le 11 mars 2011 dans mon bureau à l’Etat-major » a répondu celui qui a été nommé ambassadeur au Gabon par Ouattara après avoir “lâché” Gbagbo.

Sur la relation entre Blé Goudé et Gbagbo, « Il est très proche de Laurent Gbagbo, il a créé le Cojep qui est un peu un appendice pro-Gbagbo, mais depuis le 17 aout 2017 ils ont pris la décision d’être un parti et plus un appendice du FPI » a expliqué Mangou.

Sur la relation entre Blé Goudé et Simone Gbagbo, selon Mangou : « c’est la même chose je pense qu’il a de bonne relations avec l’épouse du président ».

Sur ces rapports avec Simone Gbagbo durant la crise post-électorale, Mangou a affirmé l’avoir rencontré qu’ « une seule fois ». « J’ai été en contact avec Simone Gbagbo une seule fois durant la crise lorsqu’il y a eu les événements d’anokouakouté , j’ai trouvé sur place Kassaraté et des chefs du village d’anokouakouté. »

Enfin, depuis l’annonce de sa présence en tant que témoin de l’accusation à la CPI, des vidéos de déclaration hostiles au pouvoir de Ouattara durant la crise du Général, qui toute la matinée durant n’a pas encore accablé Gbagbo ou Blé Goudé, ont ressurgi sur internet (voir une à titre d’exemple en lien vidéo de cet article, ndlr).

Amy Touré, Abidjan
Koaci

PARTAGER