L’ivoirien Cissé Cheick Sallah Junior, champion du monde de taekwondo, à Moscou
© - L’éléphant taekwondo- in Cissé Cheick Sallah Junior vient d’inscrire son nom en lettres dorées dans les annales de l’histoire des meilleurs athlètes deTaekwondo du monde

| Taekwondo | Lepointsur-17/08/2015

Abidjan, le 16-8-15 (lepointsur.com)-La Fédération Ivoirienne de Taekwondo vient de frapper très fort à Moscou à l’occasion du 1er GRAND PRIX 2015 qui vient de se dérouler du 14 au 16 août 2015.

L’éléphant taekwondo- in Cissé Cheick Sallah Junior vient d’inscrire son nom en lettres dorées dans les annales de l’histoire des meilleurs athlètes deTaekwondo du monde.

Après la médaille d’argent de Zokou Saint Nom Firmin Léa en mai dernier à l’occasion des Championnats du Monde Individuels en Russie, c’est au tour de l’enfant de Dar-Es-Salam de Bouaké, CISSE Cheick Sallah Junior de décrocher la médaille d’OR à cet important tournoi organisé par la World Taekwondo Federation (WTF) qui rassemble (sur invitation spéciale) tous les meilleurs combattants mondiaux, les mieux classés au Ranking Olympique. A Moscou, Cissé Cheick sallah Junior a confirmé sa grande classe depuis Chelyabinsk.

L’on se souvient qu’à Chelyabinsk lors des Championnats du Monde 2015, n’eût été le coup de pouce des arbitres, le célèbre américain Steven Lopez aurait mordu la poussière face à CISSE Cheick et la Côte d’Ivoire serait rentrée à Abidjan avec une autre médaille, en plus de celle de Zokou Firmin.

Lorsque la Côte d’Ivoire se rend en Corée pour prendre part au Championnat du Monde Universitaire à Gwangju (Corée) du 4 au 14 juillet 2015, le jeune prodige rate de peu la médaille d’OR pour se contenter de la médaille d’argent.

Quelques jours plus tard à Chuncheon (Corée) du 22 au 27 juillet 2015 pendant l’Open International de Corée, Cissé Cheick Sallah Junior passe de justesse à côté d’une médaille.

Revenu à Abidjan, Cissé Cheick Sallah Junior se remet au travail et nous confie que « cette fois à Moscou, je ne ferai pas de cadeau à un adversaire, qui qu’il soit« . Eh bien, aucun cadeau n’a été fait à un adversaire, parole tenue par Cissé Cheick Sallah Junior dit Polozo.

André Silver Konan

Le parcours de Cissé pendant ce grand prix

16è de finale

C’est un Arménien, l’un des meilleurs de la catégorie des -80 Kg qui subit la rage de CISSE Cheick Sallah. Nous ne sommes qu’en.

8è de finale

C’est Albert Gaun, médaillé de bronze au Championnat du Monde à Chelyabinsk (mai 2015) qui s’incline devant le champion ivoirien, battu avant la limite du temps réglementaire 14 à 2.

Quart de finale

L’on croyait le jeune Taekwondo ivoirien émoussé lorsqu’il rencontre Mohamed Vitalo, médaillé de bronze aux J.O de 2012 à Londres. Et bien non, CISSE Cheick Sallah fait plier l’échine au médaillé olympique par 9 à 4.

Demi-finale

Lorsque CISSE Cheick Sallah arrive en demi-finale face à Steven Lopez, quatre fois champion du monde et deux fois médaillé olympique qui l’avait battu sur le fil au Grand Prix de Manchester en 2014, celui-ci déclare forfait. La revanche tant souhaitée par la Côte d’Ivoire n’aura pas lieu. CISSE Cheick Sallah est en finale.

La finale

Historique pour ce jeune athlète qui n’a qu’un an et demi de haute compétition dans les jambes.

Cissé Cheick après avoir corrigé le Kazak par 16-3 remercie le Seigneur.

La finale de CISSE CHeick sallah Junior l’oppose au champion britannique, Aaron Cook, premier au classement olympique de cette catégorie des -80 Kg et plusieurs fois médaillé mondial. Dans un combat où tous les pronostics donnaient l’anglais favori , CISSE Cheick Sallah par un score sans partage (11 à 4), prouve qu’il faut compter désormais avec lui dans cette catégorie.

Une finale qui a retenue toutes les attentions. A Moscou, CISSE Cheick Sallah a fait parler de lui et rentre ainsi dans l’histoire des médaillés d’OR de cet important tournoi dit GRAND PRIX.

Un résultat qui n’est que le fruit du travail et de la persévérance dans l’effort de ce jeune talent. CISSE Cheick Sallah suit ainsi la voie des grands tireurs ivoiriens que sont les Maîtres Théo, Pamah, Gada, Akandé, Roël, Remarck, Bayou, Bathily Younousse, Guy Franck et bien d’autres, qui à force de travailler avec humilité et sans tapage se sont fait un nom dans l’histoire du Taekwondo.

Avec cette médaille d’OR, CISSE Cheick se positionne à présent comme un prétendant sérieux pour le top 6 des qualifiés directs pour les prochains Jeux Olympiques.

(Source: Fédération Ivoirienne de Taekwondo)



          




Commentaires
 

Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002