Côte d’Ivoire – Primes de la CAN : Sidy Diallo, président de la FIF, auditionné par la police économique
© - Aucune arrestation formelle n’a été opérée. Cependant, Patrick Yapi, le cadre du Trésor public qui était la cheville ouvrière de la gestion des fonds alloués aux compétitions internationales jusqu’à son limogeage en mai dernier, reste introuvable

| Can 2015 | Jeune Afrique-27/05/2015

Suite à la plainte déposée par Kadiatou Ly Sangaré, agent judiciaire du Trésor de Côte d'Ivoire, le président de la Fédération ivoirienne football (FIF) était entendu mercredi par la police économique dans l'affaire de la disparition des primes de la CAN.

L’affaire du scandale des primes disparues des Éléphants lors de la CAN 2015 a encore enregistré un nouveau développement. Selon nos informations, Kadiatou Ly Sangaré, l’agent judiciaire du Trésor de Côte d’Ivoire, qui est membre de la Commission indépendante électorale (CEI) a porté plainte pour détournements de 2 milliards de F CFA auprès du parquet d’Abidjan-Plateau qui l’a transmise aux services du commissaire Timité Namory, le directeur général de la police économique pour une enquête préliminaire.

Le 16 juin, certains collaborateurs d’Alain Lobognon, l’ancien ministre des Sports démissionnaire, ont été longuement entendus. Parmi eux, Fulbert Beugré Foh, le chef de cabinet, ainsi que le chauffeur et l’assistante de l’ancien ministre. La police devrait entendre au cours des prochains jours Jean Patrice Ouolly Koné, un proche de Gaston Ouassenan, général de gendarmerie à la retraite et actuel vice-président de l’Assemblée nationale, dépêché à l’époque pour récupérer les fonds alloués à cinq députés de la coalition au pouvoir invités par le gouvernement à Malabo pour la CAN 2015 (1 500 euros chacun).

Pas d’arrestation

Aucune arrestation formelle n’a été opérée. Cependant, Patrick Yapi, le cadre du Trésor public qui était la cheville ouvrière de la gestion des fonds alloués aux compétitions internationales jusqu’à son limogeage en mai dernier, reste introuvable. Mercredi 24 juin, Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne football (FIF, un des bénéficiaires des fonds disparus), a été convoqué pour être entendu par la police économique avec plusieurs membres de la délégation en charge de la gestion de la CAN.

Le rapport officiel rédigé par l’Inspection générale du Trésor évoquait un montant de primes disparues estimé à 835 millions de F CFA. Celui de 2 milliards de F CFA dont il est question dans la plainte question concerne le total des fonds sortis des caisses sans aucune justification.

Baudelaire Mieu - à Abidjan



          




Commentaires
 

Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002