Election à la présidence de la Fédération: comment le général Palenfo a déposé Waby Spider
© - Le président sortant, Waby Spider, qui avait accusé le général Lansana Palenfo de vouloir le destituer à tout prix, est passé à la trappe, à un an de la fin de son mandat

| Boxe | Le Sursaut-12/05/2015

Le général Gaoussou Soumahoro, commandant des forces terrestres de Côte d’Ivoire, a pris les rênes de la Fédération ivoirienne de boxe (Fib), dimanche, à l’issue d’une Assemblée générale élective.

Qui a été supervisée par le Comité national olympique de Côte d’Ivoire (Cno-Civ). Le président sortant, Waby Spider, qui avait accusé le général Lansana Palenfo de vouloir le destituer à tout prix, est passé à la trappe, à un an de la fin de son mandat.

Afin de donner une chance au noble art ivoirien miné par trois ans de crise, le général Palenfo a bien ficelé l’Ag du 10 mai dernier, en ayant la caution de 33 clubs sur un total de 35.

Pour cette assise, il a convié à Abidjan, Bayor Kelani, président de la Confédération africaine de boxe et par ailleurs, vice-président de l’Association internationale de boxe amateur (Aiba). Objectif, réintégrer la boxe ivoirienne dans les instances internationales. Le décor étant planté, les clubs présents ont plébiscité le général Gaoussou Soumahoro, comme nouveau président de la Fib. Et le patron du Cno-Civ de faire cette mise en garde : « Le débat est clos. C’est la seule fédération que reconnaissent désormais le Cno-Civ, la Confédération africaine, l’Aiba et l’Acnoa.

Les autres peuvent créer leur fédération. Mais celle qui représente la Côte d’Ivoire est unique. C’est celle que va diriger le général Soumahoro Gaoussou ». Malmené sur ‘’le ring ‘’, malgré le soutien du ministère des Sports, Waby Spider a été mis k.o par le général Palenfo qui aura tout mis en œuvre pour offrir la Fédération à un autre Général, Gaoussou Soumahoro. Ancien boxeur, Waby Spider qui avait voulu redorer le blason du noble art, vient de subir un autre coup de force, comme cela est de coutume dans cette fédération. Il revient donc au nouveau président de la Fib qui a la caution de la « communauté internationale », à savoir la Confédération africaine de boxe, l’Aiba, l’Acnoa, de réorganiser cette discipline.

AS


          




Commentaires
 

Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002