Kenya: réactions de la classe politique

967

La coalition de l’opposition du Kenya (Nasa) a accueilli avec satisfaction l’annulation des résultats de l’élection présidentielle du 8 août par la Cour suprême. Ce qui n’est pas le cas chez les partisans du président Uhuru Kenyatta.

« Il s’agit d’une décision sans précédent. C’est très historique », a déclaré Raila Odinga, chef de l’opposition.

Le candidat à la succession d’Uhuru Kenyatta a remercié les juges de la Cour suprême pour avoir pris cette décision avant d’ajouter : « C’est un triomphe pour le peuple kenyan ».
Le candidat de l’opposition a demandé la poursuite judiciaire des membres de la Commission électorale du Kenya :
« Nous demandons la poursuite de tous les officiers de la Commission électorale qui ont causé ce crime monstrueux contre le peuple du Kenya ».

Raila Odinga a affirmé n’avoir plus confiance « en la Commission électorale telle qu’elle est actuellement constituée ».
Apollo Mboya, un ancien chef du Barreau du Kenya membre de l’équipe juridique de la coalition de l’opposition, la NASA de Ralia Odinga, s’est lui aussi réjoui de cette décision.
« Quelque chose comme ça n’a jamais eu lieu en Afrique. Cela renforce notre démocratie », a-t-il laissé entendre.

BBC

PARTAGER