Musique: Koudou Zebless dédicace son nouvel album

774

L’artiste Koudou Zebless sera en concert dédicace de son 6e album, ce vendredi 4 août, au Baron de Yopougon.
Après 14 ans d’absence sur le marché discographique, l’artiste tradi-moderne Koudou Zebless est de retour de Paris avec un album de 9 titres, le sixième de sa carrière. Pour marquer ce come-back, le maître de la ‘’Pagnora’’ sera en concert dédicace ce vendredi, à partir de 21 heures, au Baron de Yopougon, pour présenter son nouvel opus baptisé ‘’Le retour du Maître’’.
Arrangée par le musicien Ouraga Légré, cette œuvre reste musicalement fidèle à l’alloukou, le rythme de prédilection de celui qui est aujourd’hui décidé à promouvoir à fond, la musique tradi-moderne ivoirienne. « La musique tradi-moderne a sa place en côte d’Ivoire. Et ce, d’autant plus qu’elle pérennise notre culture.

Cependant, c’est à nous les artistes de travailler pour proposer de bons produits. Ce qui n’a toujours pas été le cas à un moment donné. Le niveau a baissé. La production aussi. Et le public nous a lâchés. Mais l’engouement peut renaître si on se remet au travail. Avec l’accompagnement des médias, des promoteurs et des propriétaires de salles », fait remarquer le chanteur.
Pour se donner les moyens de ses ambitions, Koudou Zebless a débarqué sur les bords de la lagune Ebrié avec un jeu d’instruments d’une valeur de 12 millions FCfa pour son nouvel orchestre. « Ça a pris du temps, mais c’est fait. Les instruments m’ont coûté 12 millions FCfa. C’est un bon coup. J’ai remis rapidement sur pied mon ancien groupe Les Titos. Mes 8 musiciens répètent déjà avec les nouveaux instruments », ajoute-t-il.

C’est d’ailleurs avec les Titos qu’il sera sur scène pour cette soirée dédicace dont le parrain est Valérie Azhia, un opérateur économique résidant à Londres. Avec pour parrain artistique John Yalley, ce show verra également la participation de plusieurs artistes ivoiriens, toutes générations confondues. Au nombre de ceux-ci, on peut citer Yodé et Siro, Atito Kpata, Yabongo, Dodo La Terre…

Après ce premier spectacle, le promoteur de la danse Pagnora et son groupe mettront le cap sur d’autres communes d’Abidjan et l’intérieur du pays.
SERGES N’GUESSANT

Fratmat.info

PARTAGER