Conseil café cacao, Fer, Ageroute et Sicogi : Secrets explosifs sur un limogeage et des nominations

1930

Les nominations dans des entreprises et société d’État ont repris depuis peu, après avoir été gelées pendant quelques temps. Ces nominations semblent porter la marque du renforcement du Rdr, mais sont aussi, selon des observateurs, le signe de la mise en orbite des hommes du Premier ministre chef du gouvernement. Après donc la Sicogi la veille, le Fonds d’entretien routier, l’Ageroute et le Conseil Café Cacao ont de nouveaux responsables connus depuis hier, dans un processus engagé il y’avait quelques jours déjà, puisqu’au cours du week-end des rumeurs ont fait état du départ de Bouaké Fofana de l’Ageroute. Décryptage d’une série de nominations qui devront être rendues officielles aujourd’hui en Conseil des ministres, et qui paraissent anodines et sans aucun lien à première vue.

Massandjé Touré Listé s’en va , Yves Dramane Koné arrive

Selon nos informations, la Directrice générale du Conseil cafe cacao, après avoir été informée de son limogeage par qui de droit, aurait ensuite reçu ses collaborateurs pour leur donner la nouvelle, sans préciser si elle aura un autre point de chute dans les semaines à venir, alors que certaines sources l’annoncent déjà dans une ambassade.

Depuis la crise des ventes anticipées du cacao, marquée par la grève des producteurs, Massandjé Touré Listé était sur un fauteuil éjectable. Cette mévente avait eu pour cause l’incapacité de certains opérateurs a exporté dans les délais d’une part, et d’autre part à supporter les frais du magasinage le cacao, à cause de la fluctuation des prix à l’international. Son départ a tout simplement été retardé parce que les autorités, à travers l’audit diligenté sur sa gestion, souhaitaient disposer d’arguments supplémentaires pour la prise de la décision. Outre la gestion du dossier de la pré-vente du cacao , il est reproché à la désormais ex-DG du Conseil café cacao d’avoir affirmé à des interlocuteurs en privé qu’une partie des problèmes de la filière café cacao, est liée à des interventions des pouvoirs publics, qui ne lui auraient pas laissé les mains libres pour diriger. Une source indique qu’elle a cité des personnalités qui ont négocié des facilités et privilèges indus au profit de certains opérateurs, alors que ceux-ci n’avaient pas la capacité de faire face aux engagements prix.

Longtemps avant la nouvelle de son limogeage, l’IA a tenté en vain à plusieurs reprises d’avoir la version de Massandjé Touré Litsé, sur les faits ainsi rapportés. Sans doute après un récent article non anodin de Jeune Afrique, savait-elle déjà qu’elle était sur le départ, au point de juger inutile de parler à la presse. Elle part après avoir entrepris une gestion sans entente parfaite avec le ministre en charge de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa qui se désolait de n’avoir aucun droit de regard dans les décisions qu’elle prenait.

Qui est son remplaçant, et quel sort pour Kouassi Lambert ?

Le nom de Yves Dramane Koné, un expert de la filière, ancien du fonds, économiste financier ,ex-député et Président sortant de la commission des affaires financières et économiques, a été annoncé pour remplacer Mme Touré-Litse. Il a été directeur de Cabinet du ministre Banzio Dagobert. Dans la foulée, le renouvellement du Conseil d’Administration qui avait été suspendu pourrait se faire sans aucune certitude sur le sort de son Président Lambert Kouassi Konan.

Un nouveau directeur général au Fonds d’entretien, à l’Ageroute

Lanciné Diaby jusque là directeur général du Plan, est annoncé à la direction générale du Fonds d’entretien routier, mettant fin à l’intérim en cours après le départ de Fofana Siandou au ministère du Tourisme. À l’Ageroute c’est Dimba Pierre, responsable du PRICI, un programme de réhabilitation des routes et infrastructures, qui est nommé. Cet originaire du département d’Agboville anciennement estampillé société civile, est coopté désormais au Rdr.

Des politiques certes mais aussi de vrais technocrates

Au delà de l’aspect politique et militant , c’est surtout un professionnel du secteur des infrastructures qui est à la tête de l’Ageroute; tout comme d’ailleurs au Fer avec Lanciné Diaby également Rdr, mais surtout précédé d’une excellente et solide expérience en matière de planification stratégique. Un bon profil pour poursuivre le travail entamé par son prédécesseur sous la houlette du ministre Achi Patrick.

Le sens de ces nominations

Les nominations au Fer, Conseil Cafe cacao , Ageroute et Sicogi, semblent n’être que le début d’une série, après le long gel des nominations voulu par le chef de l’État, juste après la nomination du Premier ministre . Dans les structures citées, seul le Fer était dirigé par un cadre Pdci, Fofana Siandou. Ce n’est désormais plus le cas avec Lanciné Diaby qui s’y installe. Bamba Bouaké remplace à la Sicogi un cadre Rdr, tandis que son remplaçant Dimba Pierre n’est pas connu pour être dans le fichier du Pdci-Rda.
Faire le ménage au profit des partisans d’un vrai Rhdp non partisan de l’alternance

Selon nos informations , à l’approche de 2020, avec ce que mijote le PDCI, malgré la partage du pouvoir ( réf : aux dernières sorties en France de Bédié ), le Rdr pourrait a partir de son congrès de septembre prochain, se recroqueviller de plus en plus sur lui-même, pour faire davantage plaisir à ses cadres et militants, au lieu de donner des postes à des alliés jugés  »insatisfaits qui en réclament davantage ». La fin de mandat de certains conseils d’administration d’ici 2020, pourrait être une occasion d’indiquer la porte de sortie aux cadres Pdci qui en sont Présidents, si bien évidement, les petits et discrets désaccords entre le Rdr et le Pdci deviennent des désaccords publics et grands. Notamment au sujet de l’alternance et du bilan même de la responsabilité de la gouvernance Ouattara, que refusent d’endosser et d’assumer les alliés du vieux parti, au motif qu’ils n’avaient réellement pas les leviers du pouvoir.

Charles Kouassi

L’intelligent d’Abidjan

PARTAGER