Condé assène : « Aucun Etat occidental ne doit contraindre les pays africains à les suivre »

3692

Sur BBC Afrique / Alpha Condé assène : « Aucun Etat occidental ne doit contraindre les pays africains à les suivre »

Le chef de l’Etat de Guinée-Conakry, le professeur Alpha Condé président en exercice de l’Union Africaine enflamme depuis quelques jours, la passion diplomatique, à propos de la crise qui oppose l’Arabie Saoudite au Qatar. Sur BBC Afrique, la radio anglaise, Alpha Condé a indiqué que l’Union Africaine a une pratique culturelle et une tradition profondément basée sur la valeur et la qualité de l’homme.

C’est pourquoi, dit-il, « la médiation africaine dans le conflit qui oppose l’Arabie Saoudite au Qatar ne sera pas complaisante ». De sa voix posée, Alpha Condé n’a cessé de dire que la médiation africaine n’est synonyme de quelques barils de pétrole. Une attitude qui incarne depuis quelques jours, une certaine passion diplomatique internationale. S’agissant de la Guinée, son pays, Alpha Condé est allé plus loin. Il s’est attaqué à l’opinion occidentale : «les pays africains ne doivent plus être méprisés » assène-t-il. Face aux journalistes de l’antenne francophone de la radio anglaise, le président guinéen est resté particulièrement attaché à sa phrase symbole à laquelle Alpha Condé sait la France ‘’allergique’’. « Couper le cordon ombilical avec le pays colonisateur » . Quand le président Alpha Condé parle de la Guinée, sa passion politique ressemble à celle de Ahmed Sékou Touré le président, père de l’indépendance guinéenne en 1958.

Mais Alpha Condé sur les antennes de BBC Afrique, n’a pas manié la même rhétorique. Il a fait tout simplement savoir que la Guinée est très riche et premier producteur mondial de la bauxite. Sur le plan politique, il n’a pas fait de cadeau à ceux qui traitent les chefs d’Etat africain de dictateur. Et qui ne cessent parfois d’invectiver la cible : révision de la constitution ou la limitation des mandats présidentiels. Aucun Etat occidental ne doit contraindre les pays africains à les suivre. Alpha Condé ne veut de leçon de personne pour gouverner la Guinée. Du coup, il a mis à profit son interview sur BBC Afrique pour dire qu’il restera un gestionnaire efficace, instaurant la rigueur aux guinéens et des services publics performants à la Guinée.
Ben Ismaël

L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER