Côte d’Ivoire: des mutins bloquent les accès à Bouaké

1175

Les soldats mutins de Bouaké (centre), épicentre des mutineries de janvier et de vendredi, ont tiré en l’air toute la nuit et bloqué ce samedi matin l’accès des quatre entrées de la deuxième ville du pays.

Ces mutins ont tiré pendant la nuit et continuaient à circuler en ville, selon deux habitants s’étant confiés à l’Agence France Presse. Joint par la BBC un habitant corrobore les agitations de ce matin mais affirme que « le calme est revenu » dans la ville.
Selon notre correspondant, les mutins « sont en discussion » avec le gouvernement.
Ce mouvement de grogne est survenu au lendemain des déclarations du chef d’état-major des armées ivoirien, le général Touré Sekou, qui a menacé vendredi soir les mutins de « sanctions disciplinaires sévères ».
Un représentant de mutins avait annoncé jeudi au nom de tous les soldats renoncer à « toute revendication d’ordre financier ».
Ces militaires mutins ont chassé les policiers qui contrôlent habituellement les « corridors », et ont pris position sur les routes, bloquant les accès à Bouaké et empêchant toute circulation.
Les corridors Nord et Sud sont situés sur le principal axe routier du pays qui part de la capitale économique Abidjan, et poursuit vers le nord jusqu’au Burkina Faso voisin.

BBC

PARTAGER