Hospitality report africa : Le tourisme africain en chiffres

451

Deuxième continent le plus peuplé au monde après l’Asie du Sud-Est avec environ 1,2 milliards d’habitants et un taux de croissance de 4,5%, l’Afrique est devenue l’eldorado des investisseurs qui voient en ce continent une terre d’avenir dont les secteurs d’activités tels que le tourisme restent encore des champs à exploiter. L’industrie touristique représente un moteur de croissance pour le continent africain et son essor devrait être à l’avantage du développement.

Le continent a enregistré 58 millions de visiteurs en 2016 soit une hausse de plus de 8% par rapport à 2015, avec une prévision estimée à 64 millions de visiteurs pour la fin de l’année. C’est ce qui ressort du rapport produit par Jumia Travel, acteur panafricain du tourisme en collaboration avec le leader mondial de l’hôtellerie, le Groupe Accor. Cette croissance annuelle est justifiée par la volonté des autorités africaines à faire du continent une destination de choix dans le monde tant pour les affaires que pour le tourisme de loisirs.

Une bonne présence de l’Afrique au patrimoine de l’UNESCO

L’Afrique possède un énorme potentiel touristique, forte de ses importantes ressources naturelles et de sa culture originale. Ce sont au total 131 sites touristiques africains situés dans 37 pays qui sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, Soit 12% des 1013 sites classés dans le monde. Et selon Edmon Moukala, Directeur du département Afrique de l’Unesco, « Le patrimoine africain est une opportunité de développement durable et de croissance économique. L’inscription des sites africains au patrimoine mondial est un atout pour le tourisme ».

Le tourisme contribue au progrès économique de l’Afrique

L’économie de l’Afrique affiche une bonne perspective à l’instar de pays tels que la Côte d’Ivoire, le Nigéria, et bien d’autres, qui présentent une belle performance de croissance depuis quelques années. Et le tourisme a contribué à cet essor à hauteur de 7,8% du PIB en 2016. L’hospitality report Africa annonce une hausse de 0,1% soit 7,9% pour l’année 2017. Une tendance qui devrait connaître une croissance annuelle de 4,6% par année d’ici 2027. De plus, les dépenses des voyageurs ont contribué à 63% au PIB en tourisme du continent. Ce secteur tient alors une place de choix dans le développement économique du continent.

Les défis du tourisme africain

Le tourisme africain connaît certes des évolutions dans plusieurs pays mais le continent fait face à des défis qui minent et ralentissent le développement du secteur. Les principaux problèmes liés par exemple au voyage sont le coût du déplacement, la restriction du visa, les réservations et liaisons aériennes. Aussi, le terrorisme est-il un défi majeur qui perturbe constamment l’activité touristique en Afrique. Les pays tels que le Kenya, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Mali, l’Egypte et le Nigéria en ont payé les frais en 2015. De plus, malgré l’avancée fulgurante de la technologie dans le monde, le continent est encore à la traîne avec un taux de pénétration à internet de 27% en 2016, l’analphabétisation et le faible niveau de vie constituant un obstacle à l’adoption de l’outil internet sur une grande partie du continent. Ce rapport évoque plusieurs autres défis dont la résolution devrait donner un coup d’accélérateur au tourisme africain.

Vous pouvez consulter le rapport ICI

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d’Ivoire

PARTAGER