Fraternité matin: un Syndicat demande au DG de prendre ses responsabilités pour éviter un soulèvement

1097

Côte d’Ivoire: Fraternité matin, un Syndicat s’attaque à la gestion du DGA et demande au DG de prendre ses responsabilités pour éviter un soulèvement

Dans une lettre de protestation adressée au Directeur général du SNPECI, le Syndicat des travailleurs de Fraternité Matin (SYNTRA FRAT MAT), dénonce la mauvaise gestion du Directeur général adjoint.

Le secrétaire du syndicat, Bini Djato Eugène demande à Venance Konan de tirer en toute responsabilité les conséquences des manquements graves de Lamine Saganogo.

Le courrier datant du 17 février dernier qui circule entre les mains des employés du SNPECI dont kaoci.com a eu copie il est mentionné que le DGA Search DGA n’est pas à la hauteur de la tâche à lui confiée.

Le Syndicat Search Syndicat protestataire soutient que depuis son sa prise de fonction en 2014, jusqu’à la date du 17 février, il ne constate que des dysfonctionnements liés à la gestion du DGA.

Selon le Syndicat, depuis l’arrivée du Directeur général adjoint, chargé des finances et de l’administration, les salaires sont payés avec beaucoup de retards allant parfois jusqu’au 15 du mois suivant.

Il déplore également le fait que le DGA ne paie pas tous les fournisseurs mais trouve les moyens de payer certains à son bureau en espèce.

Le Secrétaire général du SYTRA FRAT MAT, affirme dans cette lettre qu’en dépit du prélèvement à la source, les cotisations de la CNPS, du FDFP et de l’assurance maladie (MCI) ne sont pas reversés.

Cette situation a pour conséquence selon Bini Djato Eugène, le non paiement des allocations familiales depuis quatre ans.

«Le FDFP refuse nos dossiers de formations et la compagnie d’assurance MCI a suspendu ses prestations et sa collaboration avec le SNPECI depuis le mercredi 15 février 2017, » explique le SG.

Il rappelle qu’à la suite d’une rencontre avec le Président du conseil d’administration, le Syndicat Search Syndicat a pu éviter des drames.

«Le PCA a donné des instructions pour que le nécessaire soit fait afin que les factures de MCI soient payées, » a-t-il précisé.

Les prélèvements des impôts qui sont également faits sur les salaires des travailleurs ne sont pas aussi reversés selon le document en notre possession.

«Cette situation a pour conséquence fâcheuse, des saisies régulières de nos comptes. Pour une entreprise comme la SNPECI, c’est une véritable honte. Où va donc notre argent prélevé tous les mois, » a ajouté Bini.

La SNPECI est également confrontée en ce moment à un manque criard de matériel de production.

Le SG soutient que certains matériels déposés chez certains fournisseurs sont bloqués par faute de règlement surtout pour des montants très dérisoires.

Les recrutements faits dans l’entreprise sont décriés par le Syndicat qui avoue qu’en moins de 12 mois, il a constaté l’arrivée de huit nouvelles personnes.

Le Syndicat Search Syndicat s’élève contre ces pratiques du DGA qui foule au pied le manuel de procédure de recrutement qu’il a lui-même mis en place.

Certains journalistes sont encore, selon Bini en CDD ou prestataires alors qu’ils ont 5 à 10 ans d’anciennetés dans l’entreprise.

Il souhaite que dorénavant soit privilégiée la concurrence en interne et demande l’embauche des journalistes qui depuis des années ne touchent même pas le SNIG.

Le SYNTRA FRAT MAT, estime que tous les dysfonctionnements qui ont lieu au sein de l’entreprise sont cautionnés par le Directeur des ressources humaines dont le « mépris pour le personne frise la complicité ».

Plusieurs autres griefs sont reprochés au DGA, notamment le boycotte des magazines « Femme d’Afrique » et « Emergence économique ».

Venu pour redresser Fraternité Matin comme, il avait lui-même indiqué lors d’une rencontre avec les travailleurs, Lamine Saganogo est loin d’avoir réussi la mission qui lui a été confiée, si l’on s’en tient aux griefs qui lui sont reprochés dans cette lettre de protestation du SYNTRA FRAT MAT.

«Lorsqu’une supposée solution devient un problème, évitons de tergiverser pour ne pas occasionner un soulèvement Search soulèvement de l’ensemble du personnel. Toute chose qui vous sera préjudiciable, » prévient enfin le Syndicat.

Wassimagnon, Abidjan

Koaci

PARTAGER