Côte d’Ivoire / Trafic: 52 tonnes de cacao, 21 tonnes d’anacarde et 8 250 munitions saisies

4190

Côte d’Ivoire: Les agents des douanes ont porté des coups durs aux réseaux de trafiquants aux frontières nord, ouest et est du pays.
Trafic: 52 tonnes de cacao, 21 tonnes d’anacarde et 8 250 munitions saisies

Dans le cadre de leur mission économique mais aussi de sécurisation du pays, les douanes ivoiriennes ont opéré d’importantes saisies de munitions et de produits agricoles, la semaine dernière. La Côte d’Ivoire fait face depuis quelque temps à la fuite de ses produits agricoles en direction des pays limitrophes.

La direction des douanes a donc reçu un mandat ferme du gouvernement de faire obstacle à cette activité illicite qui porte d’énormes préjudices à l’économie du pays.

Le plan de lutte contre ce phénomène mis en place a permis d’intercepter 52,677 tonnes de cacao à la frontière ouest sur la voie menant à la Guinée, le 15 février, par les éléments du chef de Subdivision de la surveillance et des interventions, le Commandant Blé Zakariza, d’une part, et 20,358 tonnes de noix de cajou, sur l’axe principal Assuéfry-frontière Ghana le 11 février, par le Bureau des douanes d’Assuéfry, d’autre part.

Expliquant les circonstances de la saisie des noix de cajou, le lieutenant Pascal N’Cho Atsin a indiqué que c’est l’une des patrouilles effectuées à des points stratégiques de leur zone d’action qui a détecté ce jour-là, aux environs de 4 heures du matin, des manœuvres suspectes de deux camions. Alertés, ses éléments en faction ont pu surprendre et immobiliser deux camions de marque Mercedes dont l’un, immatriculé 5455 HA 01 et l’autre 2012 GT 01.

Transférés à Bondoukou, les fouilles des véhicules suspectés ont permis de découvrir les 20,358 tonnes de noix de cajou reconditionnées dans 234 sacs d’origine ghanéenne. 8250 munitions interceptées à la frontière nord.

Auparavant, dans le nord du pays, en provenance de Zegoua-Mali, un véhicule de marque Mercedes, immatriculé 391 AT 01, transportant 8.250 munitions de calibre 12 a été intercepté par les agents exerçant au Bureau des douanes de Pôgô. Les marchandises prohibées étaient dissimulées sous les sièges avant et arrière de la Mercedes, dans quatre caches soigneusement aménagées.

Se réjouissant de cette belle prise, le chef de bureau, Benoit Kouadio Kouakou, a rappelé que la douane, outre la mission fiscale, a aussi une mission de protection des populations qui est de plus en plus affirmée. Le directeur régional des douanes de Korhogo, le colonel Kamagaté Ibrahima, a félicité les agents pour leur engagement au service de la nation. Il a invité la population à adopter un comportement citoyen et à collaborer avec les services de douane en cas de constat suspect.

C’est la seconde fois que le Bureau des douanes de Pôgô réalise d’aussi importantes saisies de munitions. La première remonte à mars 2016 et porte sur 5.250 munitions.

David Ya
Source: Direction des douanes

Fratmat

PARTAGER