Gastronomie marocaine : top 4 du choix des voyageurs

869

Classé deuxième dans le top 7 des pays africains les plus développés, le Maroc n’est pas que beau. Il est aussi doux sur le palais. Caractérisée par la saveur, la diversité et l’originalité des mets, la cuisine marocaine est l’une des meilleures au monde. De plus, chaque recette présente des variantes. Les appellations et même leurs préparations changent d’une région à une autre. C’est à juste titre que le pays s’est hissé au top des destinations gastronomiques du continent africain. Un tour d’horizon de la gastronomie marocaine avec Jumia Travel, acteur du tourisme en Afrique.
La gastronomie marocaine offre plusieurs recettes qui résultent de la variété culturelle et traditionnelle du pays. Les recettes sont aussi nombreuses que diversifiées. Plusieurs voyageurs et touristes vantent et apprécient bien cette cuisine, en général. Cependant, certains mets ont acquis une notoriété importante dans le pays. C’est le cas du Tajine, du Couscous, de la pastilla et du méchoui.
Le célèbre Tajine
Le Tajine est un plat emblématique du Maroc. Ce mets tient une place de choix dans le cœur de la population marocaine. Tous les voyageurs en demandent. Il doit sa popularité à son originalité et à sa touche traditionnelle. Il existe environs 300 recettes de tajines. C’est le mets qui comporte le plus de variantes. Vous avez entre autres le Tajine d’agneau aux abricots, Tajine traditionnel, Tajine d’agneau au pois chiches, Tajine de keftas aux œufs, Tajine de poulet au citron, Tajine de poulets aux figues séchées et bien d’autres.
Il se prépare à base de poisson, de viande, de légumes, de fruits et divers ingrédients. On en trouve de toutes les tailles et couleurs à moindre coût sur tous les marchés marocains, principalement dans les villes du sud telles que Marrakech et Agadir. À l’origine, le Tajine désigne un plat de cuisson de terre.
Le couscous
Mets d’origine berbère, le couscous est un plat typiquement marocain. Il est traditionnellement consommé les vendredis. Il est aussi consommé en grande masse les jours de célébrations spéciales telles que les mariages ou dans différentes fêtes de réjouissance familiale.
Le couscous est composé d’un mélange de viande, de légumes, et de semoule de blé cuite à la vapeur. Délicieux, plein de couleurs et de saveurs, le couscous présente également des variantes aussi multiples que succulents dont les plus populaires sont le couscous traditionnel, le couscous aux sept légumes et le couscous au poulet, à la cannelle et aux raisins secs aussi appelé la t’faya. C’est aussi l’un des mets marocains les plus exportés. On en trouve en Europe, notamment en France et dans les pays africains tels que l’Algérie, la Côte d’Ivoire, la Tunisie…
La pastilla, le mets qui se distingue
La pastilla est très appréciée par les touristes qui visitent le Maroc. Faite à base d’oignon, de viande de pigeons, de poulet ou de pintade, de fruits de mer et bien d’autres légumes, la pastilla est une sorte de gâteau de pâte feuilletée fourré d’un mélange des aliments précités. Elle est dégustée comme entrée ou comme plat principal. La pastilla est originaire de Fès, l’une des villes préférées des touristes européens. Cette spécialité typiquement marocaine est consommée généralement à l’occasion des cérémonies de mariages ou des fêtes traditionnelles. Il existe également de multiples variantes de la pastilla.
Le Méchoui : place aux carnivores
Essentiellement composé de viande, le Méchoui désigne plutôt le mode de cuisson de l’aliment principal de ce mets. Il est très répandu en Afrique du Nord avec parfois des préparations différentes. Au Maroc, il se prépare en creusant un trou dans lequel on construit un four en terre d’environ 2 mètres de profondeur. On y empile du bois qu’on brûle durant environ six heures. La terre étant brulante et le bois transformé en braise et en cendres, on y introduit la viande de mouton bien couverte après avoir réduit la quantité de braise dans le trou. La cuisson est prévue pour quatre bonnes heures.
C’est un plat qui se mange lors de l’Aid-El-Kbir (Tabaski), à des occasions de mariages et bien d’autres célébrations heureuses.

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d’Ivoire

PARTAGER