Littérature: Eugène Dié Kacou entre dans le monde des écrivains

994

La cérémonie de dédicace de la première œuvre littéraire d’Eugène Dié Kacou intitulée « Tu t’appelleras : Eugène Kacou » a eu lieu le samedi 28 janvier 2017 dans la cour de la Télévision ivoirienne (Abidjan-Cocody) en présence de Ahmadou Bakayoko, directeur général de ladite Télévision.

Ahmadou Bakayoko, parrain de cette cérémonie s’est dit heureux d’avoir été choisi pour cet événement. Puis, il a dit beaucoup de biens sur le nouvel auteur qui, selon lui, a été l’un des meilleurs journalistes de la RTI parce qu’ayant marqué son époque par son travail, son professionnalisme et surtout par son caractère. Quant à Mme Aby Fally, directrice des Editions ‘’ Passerelles’’, elle s’est réjouie que le directeur général de la RTI ait accepté de parrainer cette dédicace tant comme le ministre de l’Economie et des Finances. Raphaël Koné Nabané chargé de présenter l’œuvre est revenu sur les anecdotes contenues dans celui-ci. Et il a révélé que Dié Kacou a eu maille à partir avec le président Houphouët-Boigny pour l’emplacement de poteaux électriques du stade portant son nom. Toute chose qui lui a valu d’être ‘’interné’’ pour quelques mois dans le camp militaire de Séguéla. A la page 67, au chapitre 2, l’auteur trouve inadmissible que le président Houphouët-Boigny ait fait installer des poteaux électriques dans le stade Houphouët-Boigny contrairement à ce que le journaliste d’alors Dié Kacou pensait. ‘’Tu t’appelleras : Eugène Kacou’’ est une œuvre autobiographique de 250 pages éditée par les ‘’ Passerelles’’. Pour Georges Taï Benson, un ami et ancien collègue de l’auteur, l’œuvre est faite de témoignages de la vie professionnelle et d’anecdotes. L’œuvre est une autobiographie de l’auteur. C’est une première à féliciter quand on sait qu’en Afrique, l’autobiographie est écrite par les chefs d’Etats. Eugène Dié Kacou est âgé de 71 ans. Il a servi pendant 40 ans de service à la Radio télévision Ivoirienne. Il a été président de la Conseil national de la presse(CNP). Deux cérémonies de dédicaces sont prévues les 02 et 04 février à Abidjan et Grand-Bassam.

M.O /JAMS

L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER