Maintien de Gbagbo jusqu’au 1er fevrier 2019: La Fidhop est surprise; mais rassure…

1556

[ Modifié / Publié sur Ivorian.Net il y a

MAINTIEN EN PRISON DE MM. GBAGBO ET BLE JUSQU’AU 1ER FEVRIER 2019 :
LA FIDHOP EST SURPRISE ; MAIS RASSURE…

DECLARATION DE LA FIDHOP :
A. RESUME DU FEUILLETON JURIDIQUE A LA CPI :
Depuis le mardi 15 Janvier 2019, le Président Laurent GBAGBO et le Ministre Charles BLE GOUDE ont été TOTALEMENT ACQUITTES par la Cour Pénale Internationale (CPI), à travers la Chambre de première Instance ; et leur libération immédiate a été prononcée.
Et c’est cette libération immédiate, et surtout cette « hantise » du bureau du procureur et du régime-Ouattara de les voir retourner en Côte d’Ivoire, qui a fait courir M. Mc DONALD pour interjeter coup sur coup deux appels.
Ainsi, saisis dans la soirée du mercredi 16 Janvier, les cinq juges de la cour d’Appel ont d’abord promis se prononcer le matin du jeudi 17 Janvier, par écrit ; avant de décider enfin de maintenir les acquittés en détention, jusqu’à une audience publique convoquée pour le vendredi 1er Février 2019.
B. DU POINT DE VUE DE LA FIDHOP :
La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique), dans le contexte actuel de la procédure, note :
1. La FIDHOP salue l’acquittement total des deux personnalités. La FIDHOP en profite pour saluer le courage des juges majoritaires qui ont pris cette décision historique.
2. La FIDHOP se dit très surprise de la suspension de la décision de mise en liberté immédiate des acquittés, jusqu’à l’audience du 1er Février matin.
Car, comment continuer de garder encore en prison, ne serait-ce qu’une heure de plus, des personnes déclarées non coupables, donc innocentes pour les crimes qu’on leur imputait ?
3. Toutefois, en espérant que les juges de la cour d’Appel ont pris leur décision du report en toute indépendance et de bonne foi, sans se laisser distraire par les jérémiades du régime d’Abidjan ;
La FIDHOP accorde une circonstance atténuante aux juges d’Appel, qui ont besoin d’un minimum de temps en vue de rendre sereinement leur décision.
C. L’APPEL DE LA FIDHOP :
La FIDHOP appelle au calme et à la sérénité les partisans et sympathisants du Président GBAGBO et de BLE GOUDE, tel qu’ils l’ont démontré depuis le 11 Avril 2011 jusqu’à maintenant.
La FIDHOP exhorte enfin les partisans et sympathisants de M. OUATTARA, notamment les « Victimes » de ce camp, à respecter les décisions de la justice internationale ; en évitant surtout de proférer des menaces. Parce que dans tous les camps, il y a bel et bien eu des Victimes.
TELLE EST L’UNIQUE FAÇON DE DONNER TOUTES SES CHANCES A LA RECONCILIATION ET A LA PAIX EN CÔTE D’IVOIRE ! PUISQUE MM GBAGBO ET BLE SONT SUR LE CHEMIN DU RETOUR ; TOT OU TARD…
Fait à Florence, ITALIE, le 18 Janvier. 2019

Dr BOGA S. GERVAIS
Président-Fondateur de la FIDHOP

PARTAGER