Première AG des anciens de la FESCI, Soro regrette l’absence de Blé Goudé

512

Dans un discours sans nul doute de circonstance face aux anciens de la Fesci, Guillaume Soro a exprimé le fait qu’il aurait souhaité que Charles Blé Goudé Search Charles Blé Goudé soit libéré et puisse rentrer au pays.

« J’aurais tant souhaité que Charles Blé Goudé puisse revenir au pays; qu’il soit libéré. Je souhaite qu’un jour, toutes les filles et tous les fils de notre pays, puissent se retrouver ensemble » a expliqué dimanche à Abidjan le président de l’Assemblée nationale dont on dit qu’il aurait donné ordre en 2011 de libérer l’ancien ministre de Gbagbo après son arrestation.

Libération du golf hôtel qui aura permis à Blé Goudé de gagner le Ghana avant de tomber, selon ses dires, dans un traquenard de confiance avec le pouvoir en 2013 et se retrouver jusqu’à présent devant la justice internationale.

Pour se défendre, l’ancien premier ministre de Gbagbo affirme en aparté à qui veut l’entendre, qu’il n’était pas d’accord avec la décision de transférer Blé Goudé à la Haye. Un possible désaccord qui, au constat, n’aura eu d’effet sur la sentence infligée au « général de la rue ».

Guillaume Soro qui, malgré les dires de sont entourage, fait officiellement encore partie du camp qui a envoyé Blé Goudé à la CPI, s’exprimait à l’occasion de la première assemblée générale des anciens de la FESCI qui, comme hier rapporté par KOACI, a porté président le premier SG du syndicat étudiant, Martial Ahipeaud (https://www.koaci.com/cote-divoire-premiere-assemblee-generale-constitutive-anciens-fesci-ahipeaud-martial-designe-pour-conduire-mouvement-125434.html)

Koaci

PARTAGER