Bp Pdci à Daoukro : N’guessan Jérôme dénonce des décisions inapplicables

2387

Au cours du bureau politique ( Bp) du lundi 24 septembre 2018 à Daoukro, le Pdci a d’abord annulé ( rapporté ) les décisions du Bp du 17 juin 2018, compte tenu des procédures judiciaires en cours.

« Considérant qu’au cours de sa réunion du 17 juin 2018, le Bureau Politique du PDCI-RDA a décidé de :
(…..) Vu les procédures judiciaires en cours en vue de l’annulation de ces décisions ; le Bureau politique décide : Sont et demeurent rapportées toutes les résolutions adoptées lors de sa session du 17 juin 2018 », lit-on dans une des résolutions adoptées, à Daoukro.
Dans le même temps, le même Bureau politique du jour, a pris à nouveau les mêmes décisions qu’il venait de rapporter. Il les a renforcées par de nouvelles résolutions. Selon N’Guessan Jerome, cadre du parti à l’origine de la plainte contre les décisions du 17 juin 2018, les décisions prises le 24 septembre 2018 Daoukro sont tout aussi que les précédentes, frappées de forclusion.
« Ces décisions sont inapplicables, puisque c’est déjà soumis au jugement. Tant que le juge ne rend pas sa décision, ces mêmes décisions ne peuvent pas être reconduites par un autre bureau politique. Ce sont des décisions inapplicables qu’on ne peut nous imposer. Le président Ouattara n’a jamais dit qu’il ne soutient pas le candidat du Pdci en 2020. Ces décisions menacentla paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire et nous allons les combattre », a-t-il prévenu.
La décision de fond est attendue pour fin octobre, mais dans l’intervalle, le juge avait ordonné leur suspension. Dans cette perspective , la direction du Pdci a convoqué en urgence, un bureau politique, pour faire droit d’une part à la suspension ordonnée de l’application des décisions, et d’autre part pour aussitôt prendre des décisions identiques.
T.A.B

L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER