Côte d’Ivoire / Wêrê Wêrê Liking célébrée par des danseurs américains à travers un festival

956

Abidjan, Une troupe de danse américaine organise, ce samedi, au village Kiyi M’Bock de la Riviera à Cocody, un spectacle de danses traditionnelles ivoiriennes à l’occasion d’un festival ivoiro-américain parrainé par la ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, co-présidée par les ministres du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, et de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman.

Présente en Côte d’Ivoire du 1er au 14 août, la troupe de 25 danseurs professionnels américains mènera plusieurs activités dont la visite d’une plantation de cacao, la découverte des localités de Grand-Lahou, de Toufinga dans la sous-préfecture de Gbelo et de Gbon dans le département de Boundiali. Elle procédera également à la remise de dons à l’Hôpital Mères-Enfants de Bingerville et visitera la cité balnéaire de Grand-Bassam.

Baptisé « Nazu Production », cette troupe de danseurs américains proposera toute la journée de samedi (de 11 heures à 20 heures) un spectacle de danses des différentes régions de la Côte d’Ivoire sous la supervision de Diomandé Vado et de Koné Seguenon, deux anciens du ballet national établis aux Etats-Unis d’Amérique.

Cette activité est une initiative de Naï Olivier, responsable d’un foyer pour sans abris, fondateur de « Nazu production » , initiateur du premier festival Ivoiro-Américain, chorégraphe et danseur de profession.

« Nous voulons rendre hommage et marquer notre reconnaissance à travers ce festival à ma mère culturelle, Wêrê Wêrê Liking qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui », a témoigné Naï Olivier face à la presse.

En plus du chant et de la danse traditionnelle, les membres du groupe jouent à des instruments comme le tam-tam, le balafon ou l’accordéon.

Cette activité est soutenue par le délégué général du Service de promotion économique de la Côte d’Ivoire aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, l’ambassadeur Inza Camara, dont le représentant, Diaullaud Roland, a indiqué qu’elle s’inscrit dans le cadre de la promotion de la culture, de l’économie et du tourisme de la Côte d’Ivoire au pays de l’oncle Sam.

Le festival Ivoiro-Américain est motivé par le désir d’étudiants américains de retourner à leur origine à travers l’art, les chorégraphies musicales africaines et la danse. Il a pour objectif de promouvoir l’art, la culture Ivoirienne, et de renforcer les échanges entre les Etats-Unis d’Amérique et la Côte d’Ivoire tout en faisant découvrir les richesses des diversités culturelles ivoiriennes aux Américains.

Nazu Production a organisé une visite d’échanges en Côte d’Ivoire baptisée « Retour à vos racines » en 2008, le lancement de l’album de chants africains chantés par des artistes américains en 2014 et a représenté la Côte d’Ivoire à des festivals africains en France et au Canada.

AIP

PARTAGER