Poutine prolonge l’embargo contre les pays qui ont imposé les sanctions antirusses

712

Le Président russe a prolongé jusqu’à fin 2019 l’embargo alimentaire contre les pays qui ont imposé les sanctions antirusses.

Vladimir Poutine a prorogé par décret jusqu’à fin 2019 les contre-mesures aux sanctions antirusses imposées par une série de pays.

Les contre-mesures, prévues par le décret présidentiel du 6 août 2014, seront prolongées du 1er janvier jusqu’au 31 décembre 2019. En cas de besoin, le gouvernement russe est en mesure de présenter des propositions de modification de leur durée de validité.

L’UE, les États-Unis et plusieurs autres pays, dont le Canada, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, ont imposé des mesures restrictives contre Moscou en 2014, suite au rattachement de la Crimée à la Russie, puis au conflit dans le sud-est de l’Ukraine. En réponse, la Russie a imposé, le 6 août 2014, une interdiction sur les importations alimentaires de la plupart des pays qui ont soutenu ces sanctions. Au fur et à mesure la liste de produits sanctionnés a été modifiée et élargie.

L’UE, les États-Unis et plusieurs autres pays, dont le Canada, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, ont imposé des mesures restrictives contre Moscou en 2014, suite au rattachement de la Crimée à la Russie, puis au conflit dans le sud-est de l’Ukraine. En réponse, la Russie a imposé, le 6 août 2014, une interdiction sur les importations alimentaires de la plupart des pays qui ont soutenu ces sanctions. Au fur et à mesure la liste de produits sanctionnés a été modifiée et élargie.

sputnik

PARTAGER