Abidjan : Des membres de la Fesci bloquent des entrées de l’université de Cocody

1028

Des membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), plus grand syndicat estudiantin, qui observent une grève pour exiger entre autres, la réhabilitation des cités universitaires, ont bloqué lundi matin, des entrées de l’université de Cocody (Est Abidjan).

Ces membres de la Fesci ont érigé des barricades aux entrées de l’université de Cocody (la plus grande du pays), notamment celles du cote de l’école de police et du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Cocody. Ils refoulaient les étudiants voulant assister aux cours.

Ce mouvement fait suite à un arrêt des cours lancé le 28 mai, à l’issue duquel la Fesci dit n’avoir « rien » obtenu des autorités.

Le 28 mai, le syndicat a lancé une grève de 24 heures, dite de « boycott du système éducatif », pour protester contre « les promesses non tenues » du gouvernement.

Il s’agit de « la réhabilitation des cités dont les travaux devraient débuter en 2018, la livraison des cités universitaires de Korhogo (Nord) et Man (Ouest) prévue en début d’année, l’établissement de la connexion internet dans toutes les universités publiques et cités universitaires, la suppression des frais annexes dans les lycées et collèges ».

La Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), principal syndicat des enseignants des universités publiques, qui exigeait au même moment, la « démission » du président de l’université de Cocody, professeur Abou Karamoko pour sa « mauvaise gouvernance » et le manque d’infrastructures à l’université entre autres, a levé vendredi son mot d’ordre de grève, après une semaine d’arrêt.

Efi

Alerte Info

PARTAGER