Guikahué désavoué et en difficulté au cours d’une réunion Pdci chez Bédié à Daoukro

1352

Une réunion de clarification s’est tenue le jeudi 30 mai 2018 chez le Président du Pdci Rda à Daoukro, suite aux dernières décisions prises par le parti.

[ Bédié demande plus de compte-rendu en dehors de Guikahué ]

Lenissongui Coulibaly, Directeur de cabinet du Président Bédié, était présent , tout comme le secrétaire exécutif Maurice Guikahué, les ministres Achi Patrick, Fofana Siandou, et Adjoumani.
« Vous ne venez pas souvent me faire des comptes rendus, c’est Guikahué seul que je vois. Désormais il faudrait me faire de plus en plus, le point de la situation », a demandé le Président du Pdci Rda, mécontent après les nombreuses réactions négatives reçues contre les dernières décisions, notamment le changement de certains délégués départementaux, dont celui de Koun-Fao.

[ Le cas Jean Marie Kouakou ]

Selon les informations recueillies , de nombreux cadres et militants de Koun-Fao ( des chefs de village, des secrétaires de sections ), ont écrit au chef du Pdci pour déplorer la mise à l’écart du député et délégué départemental , Jean Marie Kouakou. Les mêmes cadres et militants avaient également pris au sérieux l’alerte faisant état d’une tentative de coup d’État contre des vice-présidents du parti ; un coup d’État qui aurait été simplement reporté , et dont la menace planerait toujours. Et qu’il fallait éradiquer au cours de la réunion de Daoukro.

[ Adjoumani toujours porte-parole Rhdp ? ]

Le Président Bédié a demandé le rétablissement dans les meilleurs délais, des délégués démis sous la signature de Guikahué, au nom du parti. Il a également demandé l’annulation de la création de nouvelles sections de base , dans certaines localités. Le déroulement de la réunion a permis aux participants de comprendre que la signature de certains documents et décisions du Pdci Rda par le secrétaire exécutif Guikahue au nom du Président du parti, peut ne pas engager totalement le parti, à cause de manipulation, abus et de règlement de compte, pouvant intervenir.

Les explications données ci-dessous par le Président du parti lui-même au sujet du cas Adjoumani et du porte-parolat, sont édifiantes : « Vous êtes venu me dire qu’Adjoumani n’assiste pas aux réunions du Pdci Rda, et qu’à ce titre, il ne peut pas continuer à être le porte-parole du parti. J’ai demandé à le recevoir pour l’écouter , vous avez dit que ce n’était pas nécessaire, et aviez même proposé de le nommer secrétaire exécutif chargé de l’information, en retour . Mais qui vous a demandé de ne plus en faire le porte-parole du Rhdp, et du Président de la conférence des Présidents du Rhdp ? Il n’en a jamais été question », aurait déploré le Président Henri Konan Bédié.

[ Guikahue refuse de manger et part ]

« Le secrétaire exécutif transpirait à grosses gouttes sous le climatiseur. Secoué et sonné, Guikahué s’est excusé après la réunion pour partir à Abidjan. Il n’a donc pas participé au repas auquel tous les autres ont été conviés. Son excuse était la tenue d’une réunion du secrétariat exécutif. Pourtant Lenissongui qui a participé au repas, a eu le temps d’arriver à temps pour la même réunion. Guikahué a raison : après une telle réunion de plus de deux heures qui a été houleuse par moments, je ne crois pas qu’il puisse avoir l’appétit, devant le Président Bédié et les autres convives », témoigne une source généralement bien informée.

[ Désaveu pour Guikahué or not…]

Malgré cette situation un participant à la réunion refuse de considérer que le secrétaire exécutif a été désavoué. Il n’accepte pas de commenter les détails de la réunion, qui a abordé plusieurs aspects, et estime que les questions relatives aux délégués , aux sections, et les problèmes de porte-parolat, étaient des sujets anecdotiques, face à l’ensemble des questions soulevées entre les 5 participants. « Au vu de cela, il semble difficile de dire que Guikahué a été désavoué », a-t-il confié à ses proches qui ont rapporté l’information à l’IA , alors qu’il n’a pas été possible de joindre sur le champ, Guikahué lui-même pour une réaction à chaud.

Le bémol émis en petit comité avec ses proches par ce participant , n’a pas empêché les partisans du Rhdp au sein du parti, de danser et de considérer qu’il s’agit bel et bien d’un revers pour le secrétaire exécutif du Pdci, qui ne peut plus se prévaloir d’un quelconque tête à tête avec le Président Bédié pour faire des déclarations, puisque ceux qu’il avait voulu fragiliser et écarter , ont pris part à la réunion « exécutive » de Daoukro.

[ Trois personnes désignées pour rédiger
le communiqué final du Bureau politique ]

En attendant, la date du dimanche 17 juin 2018 a été retenue pour la tenue du Bureau politique devant entériner l’accord politique Rhdp. Il a été également décidé que le compte-rendu de ce Bureau politique sera fait par le trio Lenissongui, Guikahué et Achi Patrick, et non par le groupe des Niamkey Koffi et N’Dri Narcisse.

Dans la foulée, le Président Bédié a autorisé la tenue d’une série de meetings et de réunions politiques à Agnibilekro, Bongouanou, Adzopé, Agboville au cours du week-end du vendredi-samedi 1er et 2 juin 2018. D’autres meetings suivront pour préparer inviter les militants à se mobiliser en faveur de l’enrôlement. Ce sera aussi l’occasion d’inviter les militants à adhérer aux positions acceptées par le Président du Pdci, au nom du parti, dans le cadre de l’accord politique portant parti unifié signé en Avril 2018. Bien entendu, les responsables du Pdci dans les régions, parleront des enjeux de 2020.

Charles Kouassi

PARTAGER