Frabriss Atitoh: Sortie de son nouveau single « Mama Africa »

1918

Dépuis quelques années et surtout dépuis son mémorable spectacle du 22 octobre 2016, elle est devenue la coqueluche de la musique ivoirienne dans l’exagone. Révélation de la Musique Ivoirienne de la Diapora en 2016. La Présidente de L’Association des Artistes Originaires de Guiberoua dans les Bac avec un nouveau Single : Mama AFRICA
Trois dates à retenir: 9 juin 2018, Sortie du single « Mama Africa », 22 Octobre 2018, sortie de l’album « Zékpa » et 9 Mars 2019 c’est son premier concert Live.

Pdf: Consultez tout le dossier de présentation:
http://tv.ivorian.net/audio/Dossier_presentation_Mama_Africa.pdf

Dossier de présentation
img-28-05-2018dFabriss Atitoh, l’étoile qui chante la vie. Fabriss Atitoh, pour ne pas dire Zézé Sokaud Reine Fabrice à l’état civil est une artiste chanteuse et Chorégraphe Ivoirienne. Avec sa voix ensoleillée et cuite à point, elle fait aimer de nouveau l’univers chaudement cadencé de la danse et de la chanson inspirée du patrimoine du pays bété (région du centre-ouest de la Côte d’Ivoire). C’est au milieu de la décennie 80 que l’adolescente aiguise sa voix à l’émission «Appelez-Léo» de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). «Adouma» et «Aminata» seront les classiques de la diva africaine Aïcha Koné sur lesquelles la gamine du quartier Darel-Salam de Bouaké (Centre de la Côte d’Ivoire) fera éclore son talent de chanteuse. Au début de la décennie 90, avec le groupe «Nassa» de Marcory (Abidjan), Fabriss Atitoh s’exercera également aux arts du Spectacle chorégraphique à travers l’émission de concours de danse «Variétoscope» de la RTI.

img-28-05-2018eL’arrivée de l’ancien Capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire Gadji Céli Saint Joseph (Saint-JO) avec la chanson «King Solo» devient l’élément déclencheur de sa carrière musicale Elle décide de suivre les traces de Saint JO qui devient naturellement aujourd’hui son parrain artistique. Le début du troisième millénaire sonnera pour Fabriss Atitoh comme le moment de nous faire gober une artiste au talent achevé et aux possibilités variés. «Béhi» son 1er Album sortie en 2013 est une ode à la vie où elle explore tous les possibles de sa voix et de son corps. Elle devient la Coqueluche de la Musique Ivoirienne à Paris. Pour les uns à l’image du promoteur Charles Boli, elle a tout pour devenir une grande chanteuse et les autres Elle chante et danse bien, c’est une véritable bête de scène. Comme si cela ne suffisait elle offre un spectacle inédit le 22 Octobre 2016 au Public Parisien. Ce qui fait d’elle la révélation 2016 de la musique Ivoirienne en France.

La rédaction avec Carino Drogba

PARTAGER