Remise du prix Mo Ibrahim à Sirleaf : Ado « Elle a réussi à restaurer « l’espoir » dans le coeur des Libériens « 

913

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce vendredi 27 avril 2018, au Centre International de Conférences de Kigali, au Rwanda, à la cérémonie de remise du  » Prix MO Ibrahim pour le Leadership d’excellence en Afrique », à l’ex- Présidente du Libéria, S.E.Mme Ellen JOHNSON SIRLEAF.
Outre le Chef de l’Etat, cette cérémonie a enregistré la présence du Président du Rwanda, S.E.M. Paul KAGAME ; du Président de la Commission de l’Union Africaine, M. Moussa Faki MAHAMAT et des anciens Premiers Ministres de Grande Bretagne et d’Ethiopie, Mme Mary ROBINSON et HAILE Mariam Desalem.
Intervenant à cette occasion, le Président Alassane OUATTARA a remercié le Président Paul KAGAME, le Gouvernement et le peuple rwandais pour la qualité de l’accueil qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation.
Il a félicité M. MO Ibrahim pour son leadership grâce auquel la Fondation qui porte son nom, est devenue aujourd’hui un « Porte- flambeau » en Afrique dans le domaine de la bonne gouvernance.
Après avoir dit sa fierté de participer à la cérémonie, le Chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage à la Lauréate du  »Prix MO Ibrahim » pour l’édition 2017, Mme Ellen JOHNSON SIRLEAF, une « femme exceptionnelle, une Universitaire respectée et un vrai Leader » qui a transformé pendant 12 ans de gouvernance, de manière « remarquable », le Libéria, un pays déchiré par la guerre des années plus tôt.
Pour le Président de la République, en tant de Présidente du Libéria, Mme Ellen JOHNSON SIRLEAF a réussi à restaurer « l’espoir » dans le coeur des Libériens, tout en engageant des réformes institutionnelles, politiques et structurelles courageuses et en travaillant sans relâche pour instaurer et consolider la réconciliation dans le pays.

Il a ajouté que le Leadership de la Récipiendaire va au-delà des frontières du Libéria, en particulier en Côte d’Ivoire où elle a contribué à consolider la paix et la stabilité, avec notamment l’accueil et le traitement des réfugiés ivoiriens dans des conditions décentes au Libéria ainsi que la création du Conseil conjoint des Chefs traditionnels Ivoiro-Libérien.
Par ailleurs, en tant que Présidente de la CEDEAO de 2016 à 2017, a souligné le Président Alassane OUATTARA, elle a également contribué au renforcement de la paix, de la sécurité et de la démocratie dans la sous-région ouest africaine, notamment en Gambie.
Pour toutes ces raisons, le Chef de l’Etat a affirmé que la Lauréate 2017 du  »Prix MO Ibrahim » restera toujours une « source d’inspiration » pour les dirigeants africains, un « modèle » pour les générations futures et un « joyau et une perle » pour tous.
Intervenant à son tour, Mme Ellen JOHNSON SIRLEAF, a indiqué recevoir ce Prix au nom des femmes et des jeunes du Libéria, avant de faire remarquer que la réalisation dont elle est la plus fière est que le pouvoir au Libéria repose désormais sur le peuple et le droit.
Après avoir relevé les nombreuses réformes entreprises dans son pays sous sa gouvernance (2006 – 2017), elle a reconnu qu’en dépit de ces efforts, son pays demeure encore « fragile » et a invité les Partenaires au développement à continuer de le soutenir.
Elle a ajouté être un « Esprit en constante ébullition » et par conséquent, elle continuera d’oeuvrer à l’épanouissement de son prochain. Ce qui se matérialisera notamment par la création du  »Centre Présidentiel pour les Femmes et le Développement ».
Pour terminer, Mme Ellen JOHNSON SIRLEAF a, à son tour, rendu un vibrant hommage au Président Alassane OUATTARA pour son « encouragement et ses conseils » tout au long de ces années.
Le  »Prix MO Ibrahim pour le Leadership d’excellence en Afrique », institué par la Fondation  »MO Ibrahim », récompense par un paiement initial de 5 millions de dollars et un paiement annuel à vie de 200.000 dollars, des Chefs d’Etat ayant exceptionnellement amélioré la Sécurité, l’Education, le Développement économique et les Droits politiques dans leurs pays, et transféré démocratiquement leurs pouvoirs à leurs successeurs.
Notons qu’au terme de la cérémonie, le Président de la République a quitté Kigali pour Abidjan.

Présidence

PARTAGER