Alafé Wakili : « Wade, Dezy Champion, les 15 ans de l’Intelligent d’Abidjan »

1068

Le DG du quotidien l’Intelligent d’Abidjan était l’invité de l’émission « ça cartonne plus », de Radio Côte d’Ivoire le lundi 16 avril 2018. Alafé Wakili est revenu sur la célébration des 15 ans du journal, et a réagi sur le décès de l’artiste Dezy Champion.

Alafé Wakili a donné les raisons de la célébration des 15 ans de l’Intelligent d’Abidjan en France et aux États-Unis. « Nous avons célébré les 15 ans à Abidjan le 08 février dernier, ensuite à Paris le 24 mars 2018, parce que nous avons des lecteurs en France, et au-delà de la France, dans la zone européenne, qui au cours de ces 15 années nous ont soutenus. Nous avons eu des correspondants. Nous avons des partenaires qui nous ont soutenus ces 15 ans. Pour ces 15 ans nous avons voulu les honorer, leur dire merci, leur dire que nous existons grâce à eux. Et que nous voulons continuer 15 ans, voire 30 ans avec eux. C’était ça l’esprit. On l’avait déjà fait ici, et nous allons le faire à New York pour fraterniser avec nos lecteurs de la diaspora pour leur dire merci de nous avoir soutenus et les récompenser. Envoyer des demandes de reportage, accepter de faire des interviews, acheter l’Intelligent d’Abidjan, c’est soutenir la liberté de la presse. Si on n’est pas partisan de la liberté de la presse, on ne peut en aucun cas s’engager dans cette ligne. Il s’agit pour nous d’encourager, de remercier tous ceux qui ont manifesté du soutien et de l’intérêt pour nous. Le clou sera à Abidjan dans le mois de septembre à travers un gala de distinction, et un grand concert de l’artiste congolais Héritier Ouattara qui sera pour la première fois en Côte d’Ivoire », a-t-il souligné .

Interrogé sur les relations qu’il entretient avec l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade qui était annoncé aux 15 ans à Paris , Alafé Wakili a fait savoir qu’il fait partie des personnalités qui aiment le travail que faire son journal : « Le Président Wade n’était plus Président, lorsque j’ai eu l’honneur et l’opportunité de le rencontrer à deux reprises pour lui remettre mes ouvrages qu’il a lus avec plaisir . Il a manifesté de l’intérêt pour ce que nous faisons. Il a fait des observations, et nous a prodigué des conseils. On ne cherche pas forcement les intérêts dans les relations. Nous parlons beaucoup des gens des uns et des autres, cela n’est pas toujours rémunéré. Nous avons 8 à 12 pages par jour , et 50 articles par jour, nous ne faisons pas payer tous ces articles. On parle des gens gracieusement, gratuitement. Cet anniversaire est l’occasion pour nous de leur dire merci de permettre qu’on parle d’eux, et leur dire que nous voulons continuer l’aventure avec eux ».

Le patron de presse s’est prononcé également sur le decès de l’artiste Dezy Champion . « Dezy ! Paix à son âme ! C’est un artiste pour qui j’avais de l’admiration, et qui avait du respect pour moi. C’était du grand frère qu’il me donnait chaque fois qu’il me voyait. Je pense qu’on n’a pas eu le temps de bien l’écouter pour connaître mieux son talent. Depuis son décès, il m’arrive d’écouter en boucle ce qu’il a chanté avec émotion. Il était brillant. Je pense que de leur vivant, on devait honorer nos artistes; et je ne prendrai pas l’exemple sur moi. Je me dis dans 100 ans, quand on fera l’histoire de l’Afrique, de la Côte d’Ivoire, je serai parmi les gens de vertu. Les contemporains aujourd’hui peuvent me trouver des défauts, mais je souhaite qu’on n’attende pas que les hommes meurent, qu’ils aient des problèmes pour reconnaître leur talent. (…) C’est sur les réseaux sociaux que j’ai vu; quelqu’un qui le connaît a appris la nouvelle de son décès , il a posté. Les gens ont dit est-ce vrai ? Et j’ai contacté un de mes collaborateurs Claude Dassé, qui s’est rendu dans la famille, et a confirmé et il a fait un article. Nous avons aussi un site internet et magazine qu’on appelle Afrikipresse. Nous avons fait un article qui a été beaucoup lu et qui a fait environ 50 000 vues. Il est allé en famille, et il a rencontré le fils qui a expliqué les circonstances parce qu’il fallait aller en dehors des réseaux sociaux, et avoir le témoignage de la famille. Je crois que notre site a été le premier à avoir une réaction des membres de la famille, c’est-à-dire son fils qui a confirmé que son père est mort ».
À la question de savoir quels sont ses projets, le DG de l’Intelligent d’Abidjan a dit : « C’est de bien terminer les 15 ans de l’IA avec l’opération New-York, et après New-York retour à Abidjan en Septembre ; à partir de l’an prochain faire l’Intelligent nouveau pour les 16 ans. Un Intelligent dans lequel nous allons proposer quelque chose de nouveau, aussi renfoncer notre présence numérique sur les réseaux sociaux début Janvier 2019. Comme le dirait l’autre l’Intelligent d’Abidjan vivra vivra vivra, oui d’une manière ou d’une autre, l’Intelligent d’Abidjan vivra ».

En mot de fin, il a dit : « Franchement merci pour l’émission « ça cartonne » effectivement que ça cartonne (rire). Merci pour vous (les animateurs Ndlr ). Merci aux auditeurs qui ont participé au jeu. Vous savez, quand on m’invite dans les débats, j’y vais parce que (……) je n’ai rien à cacher, je suis transparent. On m’appelle sur un plateau avec les amis, les ennemis je suis prêt à tout débat, je suis prêt à assumer à visage découvert ».

T.A.B avec AZ et GK
L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER