Sommet arabe 24h après les frappes occidentales en Syrie, Poutine envoie un message

1819

a Russie est prête à développer la coopération avec la Ligue arabe afin d’assurer la sécurité régionale. Ensemble, elles peuvent contribuer à l’intensification du règlement politique et de la reconstruction en Syrie et en Irak, a noté le Président russe.

Vingt-quatre heures après les frappes occidentales contre la Syrie, l’Arabie saoudite accueille dimanche le sommet annuel de la Ligue des États arabes. Le Président russe a adressé un télégramme à ce propos aux membres de l’organisation régionale.

«La Russie est prête à développer la coopération avec la Ligue arabe afin d’assurer la sécurité régionale. J’espère que dans les conditions qui se développeront après la défaite des principales forces de Daech* en Syrie et en Irak, nous contribuerons ensemble à intensifier les processus de règlement politique et de reconstruction d’après-conflit dans ces pays», est-il indiqué dans le message du Président.

«Votre réunion se tient dans le contexte d’une situation très difficile dans la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord. Les conflits armés en Syrie, en Irak, en Libye et au Yémen continuent d’emporter des vies humaines, accompagnés d’une forte détérioration de la situation socio-économique», a souligné Vladimir Poutine.

Et d’ajouter: «Ces défis exigent des efforts collectifs coordonnés de la part de la communauté internationale et augmentent indubitablement la popularité des structures multilatérales comme la Ligue arabe.
En même temps, selon Vladimir Poutine, «il est nécessaire de poursuivre la lutte contre les groupes terroristes, tout en respectant strictement la souveraineté et l’intégrité territoriale des États arabes».

Le 29e sommet arabe se réunit 24 heures après que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont lancé des frappes ciblées contre des sites d’infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles de croisière, dont 71 ont été abattus à l’approche de leurs objectifs. L’année dernière, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Suspendue par la majorité qualifiée des pays en 2011, la Syrie ne participe pas au sommet.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Sputnik

PARTAGER