Première Sénatoriale ivoirienne/ Guillaume SORO premier Président du congrès

2731

Dans quelques jours, Guillaume SORO va ouvrir solennellement la Session parlementaire de l’année 2018. Précisément le 03 avril 2018. Cela, conformément à la date constitutionnelle. Une autre dimension, c’est la mise en place effective du Sénat, la deuxième Chambre du Parlement ivoirien ? Cet aspect est l’un des faits majeurs de cette rentrée parlementaire pour l’année 2018 que va présider le Chef du parlement ivoirien dans un peu plus d’une semaine.

L’ouverture des portes de l’hémicycle pour cette année 2018 revêt une grande particularité en ce sens qu’elle tranche avec l’existence de l’unique Chambre du Parlement ivoirien qui devra désormais travailler en collaboration avec celle du Sénat.

Guillaume SORO en sa qualité de Président de l’Assemblée nationale sera encore présent pour lancer la mise en route des travaux des deux Chambres. Comme il a su le faire le 03 avril de l’année dernière à l’ouverture historique de la première Session parlementaire de la troisième République.

Les deux prochaines années de sa législature seront particulièrement chargées. En plus des réunions des instances de l’Assemblée qu’il préside, Guillaume SORO, selon la constitution du 8 novembre 2016, devra présider également les travaux des deux Chambres lorsqu’elles se réuniront en congrès.

A la faveur de cette session parlementaire, les députés devront voir dans l’arène parlementaire 99 sénateurs. Sauf que ceux-ci siègeront à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro la capitale politique.

C’est ce dimanche 25 mars 2018, qu’a eu lieu le premier scrutin sénatorial en Côte d’Ivoire. Le RHDP coalition au pouvoir est sorti vainqueur en remportant 25 circonscriptions contre 8 pour les candidats indépendants.

Ainsi sur 66 sièges à pourvoir, le RHDP occupe 50 contre 16 au profit des indépendants qui se sont distingués dans les régions du Gbèkè, du Béré, du Guémon, Gbôklè, de l’Agnéby-Tiassa, du Boukami, des Grands Ponts ainsi que dans le District de Yamoussoukro.

C’est un collège électoral de 7011 grands électeurs composés des conseillers régionaux et municipaux ainsi que des députés qui ont choisi ces sénateurs en passant par les urnes.

Il faut rappeler que le Chef de l’Etat nommera 33 autres qui viendront porter le nombre à 99 sénateurs qui composeront cette seconde Chambre avec celle des députés qui comprend 255 élus ceux-là au suffrage direct avec pour rôle clé de représenter le peuple, quand le Sénat s’occupera des collectivités territoriales et des Ivoiriens de l’étranger.

Et lorsque le Sénat et l’Assemblée nationale se réunissent en congrès, c’est le Président de l’Assemblée nationale qui en est le Président. C’est donc Guillaume SORO qui présidera les travaux du premier congrès ivoirien. Une autre occasion pour le Chef du parlement ivoirien de prendre date avec l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Maiga Idrissa
guillaumesoro.ci

PARTAGER