Injures à l’encontre de Tiken Jah : L’hebdomadaire « L’Essor ivoirien » suspendu

829

Dans son édition du lundi 19 mars 2018, l’hebdomadaire « L’Essor Ivoirien », édité par l’entreprise de presse « Hasséyé Editions » a titré à sa grande une : « Exclusif / Menace contre le Président Ouattara / Cet homme est maudit et doit fermer sa sale gueule/Tiken Jah est en pleine descente aux enfers / Ce n’est pas en imitant le style Burning Spear, qu’on se croirait grand artiste. », illustré par la photographie, de l’artiste ivoirien, Tiken Jah Facoly.
Face aux termes outrageants, injurieux, méprisants, dédaigneux, calomnieux et inacceptables, le Conseil national de la presse (CNP) a sorti ce 21 mars 2018 « son bâton ». Considérant que ces écrits constituent, en tous points, une grave violation de la loi du 14 décembre 2004, portant régime juridique de la presse, l’organe régulateur a suspendu pour quatre parutions, l’hebdomadaire.
Et ce, après plusieurs avertissements à l’encontre de cet hebdomadaire, qui selon la note a « comporté depuis sa mise sur le marché des manquements graves dans chacune de ses parutions ». Et toujours selon cette note, le journalisme pratiqué par « L’Essor Ivoirien » et ses animateurs est abject, d’une époque révolue et ne saurait être toléré et encouragé.

Larissa Gbaguidi
lebanco.net

PARTAGER