Côte d’Ivoire: nouvelles tensions entre le RDR et le PDCI avant les sénatoriales

636

Le parti unifié de la majorité que les deux principaux leaders Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié appellent de leurs vœux a bien du mal à voir le jour. Il ne se passe pas un mois sans que des cadres des deux partis alliés dénoncent la méthode, voire même la pertinence d’un tel parti.
« Bisbilles, calembredaines et vieilles querelles » : ce pourrait être le sous-titre d’une comédie tragico-comique comme on les affectionne dans les telenovelas en Côte d’Ivoire. Mais il s’agit plutôt du climat qui règne en ce moment dans les deux partis frères et majoritaires du pays, le RDR et le PDCI.

L’un des épisodes de cette série à succès qui a battu le taux d’audience au box-office, ce fut la réunion du PDCI samedi 10 mars à Yamoussokro. Une réunion entièrement dévolue à la gloire du « sphinx de Daoukro », Henri Konan Bédié, dont les militants -en son absence- n’ont eu de cesse de louer son action passée.

Une fois les hommages rendus, ce fut un tir de barrages de ses partisans contre le parti unifié du RHDP avant la présidentielle de 2020. Le Rassemblement des Houphouétistes oui, mais après que l’alternance ait lieu à la présidentielle avec un chef d’Etat PDCI dans deux ans.

La réponse du RDR n’a pas tardé: « la récréation est terminée », affirme la garde rapprochée d’Alassane Ouattara et ceux qui propagent ces discours anti RHDP ne sont que des politiciens de salon ou des hommes du passé, assurent les pro-Ouattara.

RFI

Retrouvez l’article sur http://www.rfi.fr/afrique/

PARTAGER