Création d’un groupe parlementaire RHDP, un «brouhaha» pour le PDCI de Bédié

525

La nouvelle annonce de création d’un groupe parlementaire RHDP devant la presse ne suscite aucune réaction emphatique dans les rangs du PDCI, comme mesuré par KOACI en marge de préparatifs festifs du parti à Yamoussoukro.

En effet, en ce jour d’hommage à Bédié, la déclaration survenue la veille sous la dictée d’un ancien collaborateur de Simone Gbagbo (le député Basile Frégbo, ndlr) est accueillie telle une distraction de plus.

A en croire l’entourage parlementaire de l’ancien président que nous avons pris soin de sonder, elle s’inscrit dans la dynamique d’acharnement à faire croire à l’adhésion du clan Bédié au parti unifié sans clarification initiale du RDR sur la candidature présidentielle de 2020.

Selon nos informations, des démarches de lobbying entamées par le député Anoblé Félix (député de San Pedro, ndlr) n’auraient à ce jour reçues quelconques adhésions, nous confirme l’entourage de celui qui sera fêté ce samedi par sa famille politique.

L’ancien proche collaborateur de IB ferait face à une posture tenace encouragée par l’appel de Daoukro qui vise à voir un rassemblement de la coalition actuelle au pouvoir autour d’un candidat du PDCI de Bédié, en rupture avec un courant PDCI Search PDCI proche du président Ouattara, en 2020.

Alors qu’occasion est donnée ce jour à la famille politique du « Sphinx de Daoukro » de se retrouver sans ses alliés du RHDP, un député qui, pour ne pas polémiquer en ce jour d’hommage et pour ne pas donner importance à ce qu’il considère comme un « brouhaha », expliquera brièvement que le parti ne fera de communiqué à ce sujet ni ne s’exprimera autour des tactiques politiques observées tant que le président Ouattara n’aura pas officiellement clarifié la question de l’alternance.

Mahoudi Innoncent

Koaci

PARTAGER