Côte d’Ivoire: un vice-président du parti de Ouattara appelle le Rdr à « donner la main » au Fpi

1796

Le vice-président chargé des Affaires juridiques, institutionnelles et des droits humains au Rassemblement des républicains (Rdr, pouvoir), Cissé Bacongo, a appelé dimanche son parti à « donner la main » au Front populaire ivoirien (Fpi, opposition), le parti de Laurent Gbagbo dans le cadre de la réconciliation, lors d’un meeting à Koumassi, au sud d’Abidjan.

Selon M. Cissé Bacongo, les dirigeants du Rdr devraient avoir « la joie au coeur en parlant de la réconciliation » et « ne pas être crispés » car les crises que traverse le pays jusque-là sont du fait des militants de partis politiques de tous les bords, des associations de la société civile et des intellectuels.

« C’est pourquoi nous devons nous donner la main Mme la Secrétaire générale (du Rdr, Kandia Camara). Nous devons nous donner la main, mais également nous devons donner la main à nos frères du FPI, nous devons les accueillir », a déclaré M. Cissé Bacongo.

Il a en outre fait savoir qu’il était « heureux de constater » que le président statutaire du Fpi, Affi Nguessan, ait fait un pas vers l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié, le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, un grand allié au pouvoir) lors d’une visite de courtoisie à sa résidence à Cocody (est Abidjan).

« D’aucun disent qu’il veut rejoindre le Pdci qui est naturellement dans une alliance, le Rhdp (la coalition au pouvoir), donc jj’interprète la présence de Affi Nguessan chez le président Bédié comme un premier pas vers le Rhdp. Bonne arrivée à Affi Nguessan au Rhdp », a-t-il estimé.

« Maintenant, nous attendons le professeur Aboudramane Sangaré (un cadre du Fpi, à la tête d’une frange du parti de Gbagbo). Je sais qu’il va nous faire confiance parce que je sais que vous êtes une médiatrice discrète et très très perspicace », a lancé M. Bacongo à l’endroit de la Secrétaire générale du Rdr, Kandia Camara.

Convaincu que cette démarche pourrait aboutir, M. Cissé Bacongo s’est dit « persuadé qu’en tant que secrétaire générale », elle va « enfiler » son manteau pour aller voir Aboudramane Sangaré, de même que Hubert Oulai qu’il a déjà eu et Kadet Bertin, des cadres du Fpi.

Il est prévu pour l’année 2018, en Côte d’Ivoire, les élections municipales, régionales et sénatoriales. Mme Kandia Camara, secrétaire générale du Rdr, a lors de ce meeting de sensibilisation, invité les militants à se faire inscrire sur le listing électoral.

Elle a fait remarquer que la révision de la liste électorale se déroulera sur sept jours, exhortant les militants de 18 ans et plus à disposer de tous les documents nécessaires pour leur enrôlement.

« Le Rdr est la première force politique ici à Koumassi », a dit Mme Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, qui a confié la cité à M. Bacongo, au député Adjaratou Touré et au secrétaire départemental Mohamed Sidi pour les prochaines joutes électorales.

APA

PARTAGER