Côte d’Ivoire-Drogba : la victoire à la CAN 2015 n’a fait que masquer beaucoup de carences

1345

Côte d’Ivoire-Drogba : la victoire à la CAN 2015 n’a fait que masquer beaucoup de carences
L’ex Capitaine des Éléphants des Côte d’Ivoire, Didier Drogba s’est prononcé sur l’avenir et la gestion du football ivoirien, le jeudi 14 décembre 2017 sur les antennes de RFI à l’émission Radio Foot internationale

Pour Didier Drogba, il est important que tous les acteurs du football local se rassemblent autour des états généraux afin de donner une nouvelle orientation à l’avenir du sport roi en Côte d’Ivoire. « Beaucoup pointent du doigt le coach, la fédération. C’est vrai, ils ont leur part de responsabilité. Le coach est le représentant de l’équipe et de la nation. Il faut savoir qu’il a été imposé. Donc à partir de ce moment-là, il faut assumer ses responsabilités et il l’a fait. Je ne suis pas là pour pointer du doigt, mais je pense qu’aujourd’hui, il faut essayer de rassembler le football ivoirien. Il y a un football local, mais les stades sont vides. Tout cela manque de passion. Et c’est la raison aussi pour laquelle je me suis impliqué. Il faut redonner un engouement à la scène locale. Des joueurs comme Yaya Touré, Kolo Touré, Zokora ont été formés sur la scène locale, ils ont appris le football en Côte d’Ivoire avant d’exploser à l’étranger. Donc il faut redonner goût aux Ivoiriens d’aller au stade. C’est la base. La fédération doit tirer un bilan de cet échec », a déclaré Didier Drogba.

L’ancien sociétaire de Chelsea entend s’impliquer à sa manière dans la vie du football ivoirien. Une raison qui a motivé son choix d’intégrer le WAC. « Je m’impliquerai avec beaucoup de plaisir et de détermination parce qu’on parle de l’avenir du football dans le pays et de l’héritage qu’on a laissé ces 15 dernières années. Sans compter celui des anciens. On a réussi à mettre le football ivoirien à un niveau où il n’a jamais été. Et repartir à zéro comme maintenant, c’est triste à voir. La victoire à la CAN 2015 n’a fait que masquer beaucoup de carences. C’est grâce à la présence de joueurs comme Yaya Touré, Kolo Touré, Siaka Tiéné, Copa Barry qui ont été rappelés. Une fois que ces joueurs-là se sont retirés, on a vu les carences du football ivoirien. Donc à un moment donné, il faut qu’on revienne, que l’on s’implique. Nous avons notre mot à dire parce nous avons porté cette équipe au plus haut », a-t-il dit. Dans cette interview, Didier Drogba a fait remarquer que la non-qualification des Eléphants à la Coupe du Monde est une suite logique de la débâcle de la CAN 2017 au Gabon. « Ça me fait énormément de peine de dire ça, d’autant plus que je suis triste pour ces jeunes joueurs de talent qui vont passer à côté de quelque chose de grand dans leur progression, mais c’est une suite logique. Je ne suis pas surpris ! ».

Ange K
afrikipresse.fr

PARTAGER