Annoncé en grande pompe à Dakar : Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa

703

Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

Annoncé en grande pompe, le concert de Dj Arafat n’a finalement pas eu lieu. La cause : « les caprices d’une star » selon les organisateurs qui ont déposé une plainte contre la star ivoirienne, apprend KOACI.COM.

Samedi, l’artiste ivoirien Dj Arafat a refusé de monter sur scène à Dakar, accusant le promoteur de ne pas avoir assez mobilisé ses fans.

Il devait être sur scène à 21h. Jusqu’à minuit, les fans sénégalais de Dj Arafat l’attendaient encore sur la Place du Souvenir Africain à Dakar.

En coulisse, les promoteurs négocient avec la star ivoirienne du coupé-décalé. Trente minutes plus tard, Omar Kandé , directeur général de Defko Africa Search Defko Africa , s’adresse au public.
Le concert est ainsi annulé à cause d’un « malentendu » avec l’artiste.

Les billets seront remboursés… finalement le concert Search concert tant attendu est tourné au fiasco intégral.

À travers un live diffusé sur sa page Facebook juste après l’annulation de son concert, Dj Arafat accuse, et même, menace.

« La communication a été mal faite. Les Sénégalais ne savaient pas que DJ Arafat devait faire un concert. Le concert Search concert a été un fiasco. Pas un poto. C’est la faute du promoteur. Ils n’ont pas assez fait la promotion de ce concert. Mais mon argent ne va pas rester avec eux. », a pesté l’artiste.

De son côté, Defko Africa , la structure organisatrice, a porté plainte et l’artiste ivoirien a reçu une convocation dans l’hôtel où il loge toujours, à Dakar. Les promoteurs reprochent au chanteur de les avoir fait perdre 20 millions de Fcfa.

C’est ainsi que DJ Arafat a été convoqué au commissariat suite à une plainte déposée par Omar Kandé patron de la boite Defko Africa.

Joint au téléphone par « Les Échos », le directeur de la structure, Omar Kandé, revient sur ce qui s’est réellement passé.

«Nous avions calé avec Dj Arafat un programme de promotion locale qui devait se dérouler dès son arrivée le jeudi soir à Dakar, comme le stipule le contrat qui nous liait avec l’artiste», narre M. Oumar Kandé .

Le samedi, jour du concert, explique le promoteur, Dj Arafat devait participer à des émissions sur la Tfm et sur la 2stv et devait rencontrer la Fédération des associations des ressortissants ivoiriens au Sénégal.

«Contre toute attente, Dj Arafat est arrivé le samedi, à quelques heures du concert, alors que le contrat s’étalait sur trois jours à partir du jeudi soir. Alors, nous avons décidé de ne pas payer les frais d’hébergement, car il n’est pas arrivé à la date contractuelle», précise Oumar Kandé .

«J’ai déposé une plainte ici et je prendrais le soin d’assurer la transition vers la Côte d’Ivoire» dit-il.

Selon certains média, à la suite de son face-à-face avec les policiers, le roi du «coupé décalé » a été interdit de quitter Dakar. Toutefois, nos tentatives pour vérifier cette dernière information sont restées vaines.

SDN, Dakar

PARTAGER