Les grandes tendances de consommation pour 2018 : la technologie devient humaine

516

● Les consommateurs s’attendent à ce que les interactions technologiques soient contrôlées par l’intonation, l’expression faciale et le langage corporel.
● Les écouteurs deviendront un accessoire utilisé en permanence, même durant le sommeil.
● 51 % des utilisateurs de la réalité augmentée/virtuelle pensent que l’intelligence artificielle rendra les annonces publicitaires impossibles à distinguer des produits réels.
Se projetant dans l’avenir, le ConsumerLab d’Ericsson présente la septième édition de son rapport annuel sur les tendances de consommation « Les 10 grandes tendances de consommation pour 2018 et au-delà».
Le rapport indique un changement de paradigme car les consommateurs s’attendent à ce que la technologie numérique fonctionne de plus en plus comme l’humain. Le langage corporel, l’expression faciale et l’intonation vont améliorer les fonctions vocales et tactiles pour contrôler l’interaction du consommateur avec les appareils technologiques, facilitant ainsi l’adaptation à des changements technologiques de plus en plus rapides.
Les 10 grandes tendances, pour 2018 et au-delà, sont :
1. Le corps comme interface utilisateur : plus de la moitié des utilisateurs actuels d’assistants vocaux intelligents croient que nous utiliserons bientôt le langage corporel, l’expression, l’intonation et le toucher pour interagir avec les appareils technologiques comme s’ils étaient des humains. Près de deux sur trois pensent que cela se produira dans trois ans seulement.
2. Une audition améliorée : 63 % des consommateurs souhaiteraient avoir des écouteurs qui traduisent les langues en temps réel. 52 % voudraient pouvoir bloquer le ronflement d’un proche.
3. De perpétuels débutants : 30 % disent que les nouvelles technologies les empêchent de maintenir leurs compétences à jour. Ils avouent toutefois que la technologie fait d’eux des experts instantanés. 46 % estiment qu’Internet leur permet d’acquérir des compétences plus rapidement que jamais, mais facilite tout aussi rapidement la perte de ces compétences.
4. La diffusion sur les médias sociaux : les médias sociaux sont pris d’assaut par les radiodiffuseurs traditionnels. Pourtant, la moitié des consommateurs affirment que l’intelligence artificielle serait utile pour vérifier les faits publiés sur les réseaux sociaux.
5. Des publicités intelligentes : l’intelligence extrême des publicités pourraient jouer en leur défaveur. Plus de la moitié des utilisateurs de la réalité augmentée ou virtuelle pensent que les publicités deviendront si réalistes qu’elles remplaceront les produits eux-mêmes.
6. Une communication troublante : 50 % pensent que ce serait effrayant de ne pas pouvoir différencier l’humain de la machine. 40 % seraient également effrayés par un smartphone capable de réagir à leur humeur.
7. Une société des loisirs : 32 % des étudiants et travailleurs pensent ne pas avoir besoin d’un emploi pour mener une vie prospère. 40 % souhaiteraient qu’un robot travaille et gagne de l’argent à leur place afin qu’ils puissent avoir du temps libre.
8. Les photos deviennent matérielles : imaginez être capable d’entrer dans une photo et revivre un souvenir. trois personnes sur quatre pensent que, d’ici cinq ans seulement, ils seront en mesure d’utiliser la réalité virtuelle pour se promener dans les photos de leurs smartphones.
9. Des rues dans le ciel : si les rues de la ville peuvent être obstruées par la circulation, le ciel reste libre. 39 % estiment que leur ville a besoin d’un réseau aérien pour les drones et véhicules volants. Mais ils sont presque autant à s’inquiéter qu’un drone leur tombe sur la tête.
10. Des appareils chargés de manière durable : le monde connecté nécessitera de l’énergie mobile. Plus de 80 % pensent que dans cinq ans seulement, nous aurons des batteries durables qui mettront fin aux préoccupations de charge.
Michael Björn, directeur de la recherche au ConsumerLab d’Ericsson, a déclaré : «Nous entrons dans une ère où les appareils n’ont, ni boutons ni commutateurs, ni besoin d’être contrôlés manuellement via un smartphone. En réalité, cela peut être considéré comme un changement nécessaire car il serait difficile pour les utilisateurs de devoir se familiariser avec une nouvelle interface utilisateur pour chaque appareil connecté à l’Internet des objets.
Aujourd’hui, vous devez connaître toutes les subtilités des appareils que vous utilisez. Mais à l’avenir, c’est plutôt les appareils qui vous connaîtront. Pour que cela devienne une réalité, les appareils doivent être capables de transmettre des données d’interaction humaine complexes à des systèmes de traitement de données basés sur le cloud et de répondre de manière intuitive en quelques millisecondes. Cela augmente les exigences en matière de connectivité de nouvelle génération. »
Les opinions émises dans le rapport « Les 10 grandes tendances de consommation pour 2018 et au-delà» reposent sur des travaux de recherche réalisés par le ConsumerLab d’Ericsson depuis plus de 22 ans, ainsi que sur des données issues d’une enquête en ligne menée en octobre 2017 auprès d’internautes avancés dans 10 grandes villes du monde. Bien que l’étude ne représente que 30 millions de citoyens, leur profil de « premiers adoptants » est important car il offre un éclairage intéressant sur les futures tendances.

SUIVEZ-NOUS SUR:
www.twitter.com/ericsson
www.facebook.com/ericsson
www.linkedin.com/company/ericssonwww.youtube.com/ericsson

POUR PLUS D’INFORMATIONS :
News Center
media.relations@ericsson.com
(+46 10 719 69 92)
investor.relations@ericsson.com
(+46 10 719 00 00)

Ericsson est un leader mondial des technologies et services de communications dont le siège social est basé à Stockholm, en Suède. Notre organisation regroupe plus de 111 000 experts qui fournissent aux clients présents dans 180 pays des solutions et des services innovants.Ensemble nous construisons un avenir plus connecté permettant aux individus comme aux entreprises de réaliser leur potentiel. En 2016, Ericsson a réalisé un chiffre d’affaires de 24,5 milliards de dollars US (222,6 milliards de couronnes suédoises). Ericsson est cotée au Nasdaq de Stockholm et au NASDAQ de New York. En savoir plus :www.ericsson.com.

Serge Adam’s Diakité
Chargé de communication
Représentant de ACC en Côte d’Ivoire
Africaine de Conseils et de Communication

PARTAGER