Côte d’Ivoire : polémique autour d’une manifestation des Wê d’Italie soutenue par Soro

2765

Le collectif des Ivoiriens Wê d’Italie (CIWIT) organise le 16 décembre 2017 , le lancement de la 3eme caravane de solidarité et de paix en Côte d’Ivoire sous le patronage de Guillaume Soro, Président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

« Le pardon au coeur de notre unité nationale » est le slogan retenu pour la troisième édition de la caravane de solidarité et de paix initiée par Mme Brigite Nanh Yehé Boblaé, présidente du collectif des Ivoiriens Wê d’Italie et ses camarades qui aura lieu courant premier semestre de l’année 2018 dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Le Ciwit, association à but non lucratif qui ouvre dans l’humanitaire et la cohésion sociale, bénéficie du soutien des autorités italiennes depuis 2003, date de sa création, et d’institutions ou structures ivoiriennes comme l’Assemblée nationale et la direction des Ivoiriens de l’extérieur.
« Le président Soro était le parrain de la 2e édition de la caravane de solidarité qui a eu lieu l’an dernier et nous avons décidé de le reconduire cette année du fait de l’actualité politique du pays mais aussi et surtout pour décrisper l’atmosphère en Côte d’Ivoire qui veut que le peuple Wê soit en froid avec le reste des communautés », explique Brigitte Boblaé au téléphone depuis l’Italie. « Nous l’avons sollicité depuis le mois de septembre 2017 par l’intermédiaire de son conseiller spécial , Franklin Nyamsi et celui-ci nous a répondu que le PAN marquait son accord pour le patronage mais aussi pour sa présence effective à notre cérémonie de lancement du 16 décembre prochain à Parma », ajoute Mme Voua Célestine, vice-présidente du Ciwit, rencontrée à Paris.

Quand nous demandons les raisons de la sortie récente médiatique de M. Michel Oulouhadé qui serait le président du comité de sage du Ciwit et qui conteste la présidence de Mme Boblaé dans un article en ligne du quotidien ivoirien l’Inter, le 8 décembre 2017, mais aussi dans les colonnes du confrère italien  »Gazzetta Di Parma » en date du 28 novembre 2017 à la page 10 [ « Soro doit être loin de Parma parce qu’il est l’assassin des Wê »], Brigitte Boblaé est catégorique : « Pour se réclamer du titre de Président du comité des sages de Ciwit, il faut d’abord être membre du Ciwit, avoir sa carte signée par la présidente que je suis. Je vous envoie les statuts et la liste des membres des organes de notre association. Je peux vous assurer M. Michel Oulouhadé ne fait pas partie de notre effectif. Il n’a jamais été membre du Ciwit. Ce qu’il raconte n’engage que lui. En outre, une plainte est déposée auprès de la police italienne contre lui pour le sabotage de nos activités ».

En consultant les documents qui nous ont été transmis, nous observons que le CIWIT est régulièrement enregistré dans l’arbre des associations en Italie depuis 2008. Il est composé d’un bureau exécutif (8 membres), d’une commission chargée de la cohésion sociale (2), d’une commission culture et promotion de la jeunesse (2), d’une commission de la femme (2), d’une commission recherche des fonds et projets (3) et d’une commission des sages (7 personnes) présidée par M. Djiro Gaston. L’association compte 76 adhérents. Madame Boblaé a été élue en 2006, puis réélue le 13 décembre 2014. « J’ai fait l’investiture de mon deuxième mandat le 25 avril 2015 en présence du vice-président de l’Assemblée nationale, Oula Privat, du représentant de M. Issiaka Konaté, directeur des Ivoiriens de l’Extérieur et c’est d’ailleurs en ma qualité de présidente d’association que j’avais été invitée au premier forum de la diaspora à Abidjan en mai 2015 » dit Brigitte Merighi Boblaé.

« C’est dommage qu’on trouve encore parmi nos compatriotes des esprits revanchards du fait de la guerre, mais nous au Ciwit, nous disons que nos parents ne méritent pas d’être manipulés et présentés comme des va-t’en guerre. Ils ont besoin de plus de dignité et de respect et c’est ce à quoi le CIWIT s’attèle depuis 10 ans. Et personne ne viendra nous détourner de nos objectifs » explique Voua Célestine.

Outre Guillaume Soro, sont invités, le président de la région Emilia Romagna, le Maire de Parma, le président du Conseil régional de Cavally ect. Les artistes, Bahi Inter, Rose Ba, Adeliz, Micka’s, Sarah Koula, Marina Kouko, Fauve Mangret et Mona Star sont annoncés pour assurer le show musical.

Philippe Kouhon
Afrikipresse.fr

PARTAGER