Dernière heure: Mugabe « assigné à résidence »

2401

Dans une allocution télévisée, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré avoir parlé à M. Mugabe qui lui a dit qu’il allait bien mais qu’il était assigné à résidence.

Point clés

Dans une allocution télévisée, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré avoir parlé à M. Mugabe qui lui a dit qu’il allait bien mais qu’il était confiné chez lui assigné à résidence.
Dans un message lu dans la nuit à la télévision nationale, le général Sibusiso Moyo a affirmé que l’armée n’avait pas mené de « coup d’Etat contre le gouvernement ».
Des échanges de tirs nourris ont été entendus dans la nuit de mardi à mercredi près de la résidence privée de Robert Mugabe dans la capitale Harare.
Emmerson Mnangagwa, l’ex vice-président, évince la semaine dernière par Robert Mugabe, annonce être de retour à Harare, la capitale, et appelle les Zimbabwéens à rester calme.
L’armée annonce que Robert Mugabe et sa famille sont sains et saufs et en sécurité.

En 37 ans, Robert Mugabe a survécu à de nombreux adversaires politiques et plusieurs urgences médicales. Mais tandis que l’économie du Zimbabwe ne cesse de se détériorer, le contexte politique est de plus en plus tendu.

Depuis plusieurs années, Grace Mugabe s’est positionnée pour lui succéder. Depuis cinq ans, on assiste à une réelle montée en puissance. Elle est devenue présidente de la Ligue des femmes de la Zanu-PF et multiplie les alliés.

Cependant, il se peut qu’en se rangeant du côté de sa femme dans la bataille pour lui succéder, il soit allé trop loin et ait perdu le soutien des chefs militaires, qui l’ont maintenu au pouvoir jusqu’à maintenant.

À l’âge de 93 ans, la santé de l’homme de fer s’est visiblement détériorée cette année, même s’il s’est officiellement présenté à sa propre réélection l’année prochaine.

Depuis la prise de pouvoir de l’armée et la mise en détention surveillée du président zimbabwéen, tout risque de se jouer.

BBC

PARTAGER