Affoussiata Bamba affirme l’existence d’une note de la DST visant des proches de Soro

1638

Côte d’Ivoire: Affoussiata Bamba affirme l’existence d’une note de la DST visant des proches de Soro

Affoussiata Bamba affirme jeudi l’existence d’une note de la DST qui vise à retirer les passeports et surveiller trois proches de Guillaume Soro.

Sur le media radio international de l’Etat français (RFI, ndlr) l’ancienne ministre de Ouattara revenue avec Soro après son limogeage a expliqué qu’ordre a été donné de retirer son passeport ainsi que ceux de Moussa Touré Touré et Félicien Sékongo.

« On nous demande de nous retirer ces libertés et ces droits sans que le juge d’instruction, qui est le garant des libertés en soit informé » s’est elle indigné au micro de nos confrères français.

Si on ignore pourquoi elle serait sujette à ce type de mesures, pour les deux autres tout indique que leurs déclarations en seraient la raison.

En effet, d’un côté Moussa Touré qui le jour de l’arrestation de Soultosoul révélait que Ouattara était au courant de la cache d’arme de Bouaké et d’autres non encore dévoilées à ce jour, et Félicien Sékongo qui se réservait via une déclaration aussi musclée que menaçante, d’appeler à des manifestations si Soultosoul était arrêté.

Mercredi, interrogé sur cette fameuse soit disant note qui a fait le tour des rédactions et qui pourrait alimenter la thèse d’une chasse aux sorcières dans l’entourage de celui qui affiche des ambitions présidentielles pour 2020, le porte parole du gouvernement expliquait n’être au courant de son existence.

Avant de savoir ce qui pourrait être reproché à Affousiata Bamba, peut être en rapport avec cette fameuse note de la DST qui fait tant jaser de landerneau ivoirien, samedi soir, à en croire Moussa Touré, la police aux frontières aurait en vain tenté lors d’une brève interpellation à son retour en Côte d’Ivoire, de lui prendre son passeport.

Amy Touré, Abidjan
Koaci

PARTAGER