Guillaume Gbato (SG du SYNAPPCI) de retour de Bruxelles. Opportunités et défis au menu

357

Communiqué de presse SYNAPPCI

Abidjan, 17 octobre 2017
Le Secrétaire Général du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), le camarade Guillaume GBATO est rentré à Abidjan ce mardi 17 octobre 2017 après un séjour de cinq jour à Bruxelles, la capitale du royaume de Belgique où il a pris part, le samedi 14 octobre 2017 à l’assemblée générale de UNI-MEI Europe, l’union des syndicats européens des médias, des arts et du spectacle et le dimanche 15 octobre 2017 à la réunion du Comité Exécutif mondial de UNI-MEI, l’union mondiale des syndicats des médias des arts et du spectacle, dont il est membre. Au cours de ces deux rencontres de haut niveau le camarade GBATO a eu des discussions sur les défis auxquels l’industrie des médias, des arts et du spectacle fait face aujourd’hui dans différentes régions du monde et les réponses que le mouvement syndical international tente d’y apporter.
Au cours de la réunion du Comité Exécutif mondial de UNI-MEI, le camarade GBATO a notamment fait un rapport sur la campagne de syndicalisation que le SYNAPPCI conduit depuis quelques mois dans les radios de proximité de Côte d’Ivoire en vue de l’amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels de ce secteur. Il a en outre participé à un panel sur le rôle de la société civile dans la mise en œuvre de la Convention 2005 de l’UNESCO sur la diversité culturelle. Il a notamment mis en exergue la création récente du Syndicat des Artistes Musiciens de Côte d’Ivoire (SAMCI) avec lequel le SYNAPPCI entretient de très bons rapports. Une collaboration qui pourrait être le moteur, dans les prochaines semaines, de la création d’une coalition de la société civile ivoirienne pour le suivi et la mise en œuvre de ladite Convention.
Le camarade GBATO a aussi fait un rapport sur la situation générale des médias en Côte d’Ivoire et sollicité l’appui de ses partenaires dans le cadre des discussions en cours sur les nouvelles lois sur la presse et la communication audiovisuelle, afin que lesdits textes aillent dans le sens du renforcement de la liberté de la presse, de l’autonomie et l’indépendance des médias, notamment ceux du service public.
Cette réunion a été aussi l’occasion pour les syndicats de médias africains de réaffirmer leur volonté de travailler à la mise en place de la section africaine de UNI-MEI. Et ont renouvelé leur confiance au camarade GBATO pour qu’il prenne des initiatives en vue du démarrage effectif du processus.
En marge de ces réunions, le Secrétaire Général du SYNAPPCI a été reçu, le vendredi 13 octobre 2017, au siège de la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ), par plusieurs personnalités de cette institution. Il s’agit notamment de MM. Ricardo GUTIERREZ, Secrétaire Général de la Fédération Européenne des Journalistes (FEJ) et Ernest SAGAGA, Chef du département des Droits de l’Homme et de la Sécurité et responsable du fonds de sécurité de la FIJ et de Mme Pamela Morinière, Responsable Communication et Campagnes, Experte en droit d’auteur. Avec ces personnalités, le camarade GBATO a discuté du dossier de candidature du SYNAPPCI à la FIJ et a reçu l’engagement de ces derniers à travailler à l’aboutissement de ce dossier. Particulièrement avec Mme Morinière, il a été question de l’implication du SYNAPPCI dans la lutte pour la prise en compte des journalistes et professionnels des médias dans les prestations du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (BURIDA).
Guillaume GBATO a eu aussi un entretien important avec M. Dominick Luquer, le Secrétaire Général de la Fédération Internationale des Acteurs (FIA) au sujet du rôle que le SYNAPPCI peut jouer dans la création d’un syndicat des acteurs en Côte d’Ivoire en vue de renforcer la coalition de la société civile ivoirienne pour la promotion de la Convention de l’UNESCO.

Pour le SYNAPPCI,
Le Secrétariat national à l’information et à la communication

PARTAGER