Abidjan réfute une « dissension » entre Soro et Ouattara

764

« Il n’y a pas de raison qu’il y ait des dissensions entre M. Soro et le président de la République ».
Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné est formel.
Il a réfuté mercredi, à l’issue du Conseil des ministres, toute forme de « dissension » entre le président Alassane Ouattara et le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.
« Il n’y a pas de guerre ouverte, il n’y a aucune raison qu’il y en ait. Le président de l’Assemblée nationale est membre du parti au pouvoir ». Il a ajouté que le gouvernement « laissait la justice faire ».
Dans une lettre ouverte publiée en ligne ce mercredi, Souleymane Kamaraté Koné accuse le pouvoir de viser Guillaume Soro à travers lui.
C’est « Alassane Ouattara qui m’expédie en prison. Aujourd’hui, à cause de mon patron Guillaume Soro, je suis en prison. Ce n’est pas moi qu’on vise! », a-t-il affirmé.
Ancien chef de la rébellion des Forces nouvelles (FN) contre le pouvoir de Laurent Gbagbo, devenu Premier ministre de M. Gbagbo à la faveur de l’accord de paix de 2007, Guillaume Soro a, dès le début de la crise post-électorale de 2010-2011 choisi Ouattara contre Gbagbo.

BBC

PARTAGER