Madagascar : la zébumachie, une arme de séduction

670

Seriez-vous prêt à tout affronter pour trouver l’amour? Dans les hautes terres centrales de Madagascar, les hommes de l’ethnie Betsileo luttent contre un zébu à mains nues pour impressionner les jeunes filles.
Cette zébumachie traditionnelle malgache s’appelle le Savika.
Andry Rafanambinantsoa, 27 ans, est l’un de ses adeptes. « Je fais ça, car j’espère devenir célèbre et peut-être rencontrer quelqu’un, par exemple de nouvelles jeunes filles. Il y a beaucoup d’ambiance aussi, » explique-t-il avant de descendre dans l’arène poussiéreuse pieds nus, armé de son seul courage.
Un petit verre de rhum avalé quelques minutes avant, lui donne une dose de bravoure supplémentaire pour le combat inégal qui l’attend.
Son adversaire : une bête de 180 kilos avec de longues cornes qui menace d’empaler ou de piétiner sous ses sabots les imprudents.
Andry se glisse furtivement derrière l’animal et s’accroche de toutes ses forces à la bosse derrière le cou du zébu. C’est une guerre d’usure qui commence.
La bête se débat et enchaîne les ruades à travers l’arène pour se débarrasser de son hôte indésirable, mais Andry tient bon.
Le combat s’arrête une fois le zébu épuisé ou lorsqu’un participant se blesse.
Plus de peur que de mal pour Andry qui a réussi à attraper quatre zébus au cours de ce tournoi d’une journée dans un village près de la ville d’Ambositra, à 250 km au sud de la capitale Antananarivo.
Il repart sous les acclamations de la foule compacte perchée sur les rebords de l’arène en plein air.

Raissa Ioussouf
BBC Africa, Dakar

PARTAGER