Côte d’Ivoire: Le Ministre Bruno Koné invite la presse ivoirienne à être responsable

313

Le ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné a reçu, ce jeudi 05 Octobre 2017, des mains du représentant Pays de l’UNESCO, Yao Ido remis, un important lot d’exemplaires du code de la déontologie du métier de journaliste. C’était en présence des responsables de l’Observatoire de la Liberté de la Presse, de l’Ethique et de la Déontologie (OLPED), du Conseil National de la Presse (CNP) et de l’ISTC. Remettant à son tour le code de la déontologie à Madame Abo Marie Paule Djédjé, représentant à l’occasion le président de l’observatoire, le ministre de la communication a salué l’action de l’UNESCO et invité l’OLPED à en faire un meilleur usage.

Il a par ailleurs saisi cette tribune pour lancer à tous les acteurs des médias ivoiriens un appel à plus de responsabilité. « Nous souhaitons que la presse soit libre et indépendante mais en même temps responsable et crédible », a instruit le Ministre Bruno les responsables des organes de régulation des médias en présence. Une adresse du premier magistrat du secteur des médias qui vise entre autres à plus de recadrage des articles de presse dont certains dérapages, ont par moment participé à troubler l’ordre public et la cohésion sociale du pays.

« Le métier de journaliste est noble et c’est une puissance que vous avez entre vos mains. Et quand on a une telle puissance, il faut faire preuve d’éthique sinon cette puissance peut devenir un danger », a-t-il conseillé. « Seule la responsabilité donne sens à la liberté de la presse », a indiqué Abo Marie Paule Djédjé au nom de l’OLPED.C’est pourquoi tout en remerciant l’institution onusienne pour son action ,elle s’est promise, à l’instar des autres responsables des hautes instances de régulation du corps média ivoirien en présence, d’oeuvrer à promouvoir au mieux cette loi au sein de leur corporation en vue de faire de la presse un corps de métier libre, responsable et un véritable instrument de paix.
Emélis Gooré

lebanco.net

PARTAGER