Qui était Hortense Aka-Anghui ?

1233

Décédée ce samedi 30 septembre 2017, Hortense AKA-ANGHUI a été Vice-présidente du Pdci Rda. Mais surtout, maire de Port-Bouët depuis la création de la commune en 1980. Qui est cette grande dame ? Retour sur sa vie.
Mme Hortense AKA-ANGHUI, Née le 18 Décembre 1933 à Agboville (Côte d’Ivoire)
Nationalité : Ivoirienne
Profession : Pharmacienne, Propriétaire d’une officine de pharmacie depuis 1961.
Fonction : Maire de la Commune de Port-Bouët. / .Adjoint au Maire de la ville d’Abidjan
Madame le Maire a accompli un parcours politique remarquable.
D’abord Député à l’Assemblée National de Côte d’Ivoire à partir de l’année 1965 jusqu’en 1990 et Vice-Président de cette institution.
A la faveur du processus de décentralisation amorcé en 1980, elle brigue le mandat de Maire dans une commune où tout est à faire. Depuis cette année jusqu’à ce jour (4 mandats successifs), Madame AKA-ANGHUI, est Maire de la Commune de Port-Bouët, une des dix communes de plein exercice de la ville d’Abidjan qu’elle administre et gère avec dynamisme à la tête d’une équipe de 45 Conseillers Municipaux.
Cumulativement avec ses fonctions de Maire de Port-Bouët, Hortense AKA-ANGHUI a été de 1986 à 1990, Ministre de la Promotion de la Femme. Elle a également été de 1984 à 1991, Présidente de l’Association des Femmes Ivoiriennes (A.F.I).
A ces titres, elle a animé la vie politique des femmes de Côte d’Ivoire et apporté une bonne justification de la nécessité de maintenir dans un pays en développement comme la Côte d’Ivoire, le Ministère de la Promotion de la Femme. Elle a également organisé et participé à des nombreux ateliers, forums et conférences liés au développement en général et à l’émancipation de la femme en particulier.

Elle a consacré son temps à la gestion communale et au développement économique, social et culturel en s’appuyant sur la participation communautaire des populations dans cette commune pauvre mais riche de potentialités humaines.
Madame Hortense AKA-ANGHUI a été membre du Comité Central et du Bureau Politique du « PDCI – RDA : Parti Démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement Démocratique Africain » crée en 1946 par le doyen des chefs d’Etat Africains, Feu Felix Houphouët – Boigny, Parti au pouvoir depuis l’indépendance (1960 à 1999).

Le Maire de Port-Bouët a animé et milité dans plusieurs associations tant à vocation sociale que culturelle.
Vice-Présidente de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire, UVICOCI : structure de représentation et de liaison des communes, Madame AKA-ANGHUI a été également depuis 1980 jusqu’à qu’à mort Présidente de l’Association Nationale d’Aide à l’Enfance en Danger (ANAED).

Dans le cadre de sa mission à Port-Bouët elle a particulièrement suscité l’émergence de l’Association pour l’Aménagement du territoire de la Commune de Port-Bouët « AMCAV Port-Bouët » : Organisation Non Gouvernementale qui comporte une cellule « Centre Pilote des Jeunes » chargée d’exécuter une politique d’assistance, d’encadrement et de Formation de la Jeunesse.
L’AMCAV est également agent de développement urbain en qualité de Maitre d’Ouvrage délégué dans les activités de mobilisation dans les domaines de l’assainissement et de l’habitat.

Madame Hortense AKA-ANGHUI a été membre fondateur de METROPLIS, du « Programme de Développement Municipal » (PDM – Module de l’Afrique de l’Ouest) basé à Cotonou au Benin, Programme mis en place par la Banque Mondiale et bien d’autres associations locales, régionales et internationales.
Madame Hortense AKA-ANGHUI était mariée à JOSEPH AKA-ANGHUI, Ingénieur Agronome et mère de 06 enfants.

Source : hortenseaka-anghui.ci

fratmat.info

PARTAGER