Manifestation de la Cosatu: une marée rouge à Johannesburg

433

Manifestation de la Cosatu: une marée rouge à Johannesburg

Des milliers de manifestants vêtus de tee-shirt aux couleurs de la Cosatu, la grande confédération syndicale, ont défilé dans toutes les grandes villes d’Afrique du Sud.
Ils disent non à la corruption, et à l’utilisation des ressources publiques pour des intérêts privés, notamment ceux des Gupta, la famille d’hommes d’affaires indiens, très proches du président Jacob Zuma.

Cette manifestation vient donc montrer l’ampleur du sentiment anti-Zuma.
D’ailleurs, de nombreux manifestants brandissent des pancartes « Zuma doit partir ».
« Nous ne pouvons pas laisser la corruption devenir la norme en Afrique du Sud, étant donne les défis auxquels nous faisons face : les problèmes de pauvreté, de chômage, des inégalités qui continuent de miner notre jeune démocratie », indique un manifestant.

« L’ANC doit tomber ! Nous ne voulons pas de la corruption ! Nous voulons que notre argent soit bien utilisé », explique une manifestante.
La Cosatu est un allié de l’Alliance tripartite au pouvoir.
Les divisions au sein de cette alliance et, au sein de l’ANC, le parti au pouvoir n’ont jamais été aussi visibles.
Car si les manifestants assurent faire toujours parti de cette alliance, ils ne veulent être gouverné par Jacob Zuma.
Pourtant, c’est la Cosatu qui a mené campagne il y a 10 ans pour que Jacob Zuma puisse accéder au fauteuil présidentiel.
Mais désormais, le vent a tourné.
Et dans le cortège à Johannesburg, beaucoup ont entonné des chants, signifiant leur soutien à l’actuel vice-président Cyril Ramaphosa, candidat a la succession de Jacob Zuma à la tête de l’ANC.
Le parti au pouvoir doit élire un nouveau chef pour son parti en décembre prochain et au cœur de cette manifestation, il y a donc aussi la bataille de succession au sein de l’ANC.

Sophie Ribstein
Correspondant BBC Afrique Johannesburg
BBC

PARTAGER