Côte d'Ivoire: Concours « Miss orthographe », 50 jeunes filles à l'assaut du trophée Guillaume Soro
© (): Ce concours d’orthographe est réservé aux jeunes filles de 16 à 25 ans sans distinction de nationalité, de religion, de race encore moins de culture mais, il est exigé d’elles, qu’elles soient des jeunes filles de bonne conduite, propres, consciencieuses, de vrai modèles, vertueuses, sociables, engagées dans la lutte contre la tricherie, la prostitution et les grossesses précoces en milieu scolaire.


| Orthographe | Koaci - 11/08/2016

La finale du grand prix Guillaume Soro de la troisième édition de Miss orthographe est prévue ce vendredi à l’Assemblée nationale.


a miss de cette année remportera la somme de 500 000 FCFA et des kits scolaires, la première dauphine gagnera la somme de 300 mille et des kits scolaires, tandis que la 2ème la somme de 200 mille FCFA et des kits scolaires.

Cette compétition de Miss orthographe Search orthographe vient selon la Présidente de la COMOCI, Hadassa Monnet Kouadio, façonner les esprits, réveiller le leader en chaque jeune fille, occuper sainement les jeunes filles et promouvoir la femme du nouveau millénaire qui sera belle de corps et de visage mais surtout belle de par ses qualités morales et intellectuelles.

«Miss orthographe Search orthographe un concept, un concours qui n’est basé ni sur la forme et la démarche, ni sur la beauté physique, » a-t-elle précisé.

Ce concours d’orthographe est réservé aux jeunes filles de 16 à 25 ans sans distinction de nationalité, de religion, de race encore moins de culture mais, il est exigé d’elles, qu’elles soient des jeunes filles de bonne conduite, propres, consciencieuses, de vrai modèles, vertueuses, sociables, engagées dans la lutte contre la tricherie, la prostitution et les grossesses précoces en milieu scolaire.

La Commissaire générale, Koudou Honorine rappelle que l’objectif premier de ce concours est de susciter en chaque candidate le leader endormit et la valeur sur laquelle pourrait s’appuyer la nation nouvelle à laquelle les ivoiriens aspirent tous.

Pendant les présélections, le sujet proposé était un texte lacunaire. Il était demandé aux candidates au cours de cette épreuve de retrouver les fautes et d’y apporter les corrections.

Pour la finale, les candidates au nombre de cinquante (50) issues des différentes présélections seront évaluées sur une dictée traditionnelle, un texte lut.

«Nous allons également évaluer leur qualité oratoire sur des thèmes du moment, notamment, les grossesses précoces en milieu scolaire, la femme du nouveau millénaire, la tricherie en milieu scolaire et universitaire, la sexualité, le sida, l’avortement, la réconciliation, » soutient Koudou.

La dictée se fait devant le public et les résultats sont connus séance tenante après bien sur correction par le jury.

La finale doit désignée comme ‘’Miss Orthographe’’ la candidate ayant obtenu la plus forte note.

En cas d’égalité entre les candidates, il sera procédé à une seconde épreuve de dictée entre les candidates concernées et une troisième dictée viendra départager les candidates en tête en cas de besoin.

Après la troisième épreuve si aucune des candidates n’obtient une note supérieure, le jury se réserve le droit de décision finale après avoir consulté la Présidente du COMOCI et la commissaire générale du concours.

La dictée n’est pas accompagnée de question. Les critères de notation sont élaborés par le jury. La durée du mandat de la Miss Orthographe est d’un (01) an à partir de la date de son élection.

Wassimagnon, Abidjan



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002