Côte d'Ivoire: CNC, Martial Ahipeaud pleure Gbagbo et craint le sort de Ouattara
© (): Martial Ahipeaud: "J’ai pleuré parce qu’à un moment donné, j’ai abandonné mon rôle de Général en chef. J’endosse ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire."


| Politique | Koaci - 05/08/2016

Le Président de la Coalition nationale pour le changement (CNC), le Dr Martial Joseph Ahipeaud est très fâché contre le Président ivoirien Alassane Ouattara qui veut selon lui, imposer une Constitution au peuple.


l l’a signifié ce jour à Yopougon à l’occasion d’une rencontre avec les militants de cette Coalition de l’opposition autour du thème, « les dessous du référendum et la réponse d’une génération.»

Le premier Secrétaire général de la FESCI ne souhaite pas que ce qui est arrivé à l’ex-Président ivoirien arrive à Ouattara. Il lui demande par conséquent d’ouvrir les oreilles.

«Je suis parti à la Haye. J’ai vu. Je ne souhaite pas que la même chose qu’il a fait subir à son frère lui arrive. Il doit ouvrir ses oreilles, » a déclaré le Président de l’Union pour le développement et les libertés (UDL), par ailleurs Président de la CNC.

Joseph Martial Ahipeaud estime que le Président ivoirien à quatre ans pour revoir sa position en vue de la libération de Laurent Gbagbo, car pour lui, l’ex-Président ivoirien recouvrera la liberté grâce à son intervention.

«Ce ne sont pas les blancs qui vont libérer Gbagbo, c’est lui, » a-t-il insisté.

Le Président a néanmoins reconnu qu’il n’a pas joué son rôle, c’est pourquoi, Laurent Gbagbo se retrouve aujourd’hui à la Haye. Il a présenté des excuses publiques à la jeunesse ivoirienne.

«Je suis parti à la Haye et je n’ai pas arrêté de pleurer pendant une heure de temps. J’ai pleuré parce qu’à un moment donné, j’ai abandonné mon rôle de Général en chef. J’endosse ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire, » s’est confessé le Docteur.

«Jeunes de Côte d’Ivoire, je vous demande pardon. Je suis déterminé on va finir cette affaire. Je vais faite en sorte que cette nation soit respectée,» a déclaré en pleure l’ex SG de la FESCI.

Considérant que la Constitution est l’âme d’une nation, il estime que les autorités ivoiriennes ne doivent pas jouer avec le peuple.

En prenant exemple sur les Etats unis, le Président de la CNC pense qu’ils gouvernent le monde parce qu’ils ont une Constitution mais pas parce qu’ils sont forts.

Pour lui au lieu de changer la Constitution, Ouattara doit poursuivre la construction de l’autoroute jusqu’à Kong.

«Il prend des dispositions qui sont complètement illégales, » s’est-il justifié.

Le Président de l’UDL n’a pas épargné Ouraga Obrou dans ses attaques. Selon lui, ce dernier est dépassé pour rédiger une Constitution.

«Ouraga tend vers la retraite et ceux sont eux qui vont écrire une Constitution et dans 10 voire 15 ans le peuple va souffrir, »a-t-il martelé.

Convaincu que Ouattara sera battu dans les urnes s’il s’entête à faire un référendum, Ahipeaud dénonce la mauvaise foi des intellectuels ivoiriens.

«Pourquoi, les gens sont de mauvaise foi. Pour qu’on fasse une nouvelle Constitution, il faut un nouveau système. Le référendum de Ouattara est une affaire de poker menteur, »a-t-il ajouté.

Martial Joseph Ahipeaud interpelle le peuple de Côte d’Ivoire, face à la situation qui prévaut en ce moment dans le pays.

A l’en croire, le peuple de Côte d’Ivoire doit se lever un jour pour crier son indignation en ne cassant les biens d’autrui.

Wassimagnon, Abidjan



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002