La campagne d'Hillary Clinton à son tour victime d'un piratage informatique
© (): Vendredi, le DCCC, comité démocrate chargé de lever des fonds pour les élus du Congrès, a également annoncé qu'il avait été victime d'un "incident lié à la cybersécurité"


| USA | Francetv info - 30/07/2016

Le parti démocrate avait lui-même été victime d'une attaque informatique qui a permis la publication par Wikileaks de près de 20 000 messages confidentiels dérobés.


es hackers en veulent au démocrates américains. La campagne de sa candidate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton, a annoncé, vendredi 29 juillet, avoir été victime d'un piratage informatique, qui a touché un programme également utilisé par le parti. Le 22 juillet, Wikileaks avait commencé la publication de près de 20 000 messages obtenus après un premier piratage du parti démocrate, découvert en juin. Les autorités américaines soupçonnent une implication de la Russie dans toutes ces attaques.

Un programme utilisé par Clinton mais géré par son parti

"Un programme d'analyse de données géré par le parti démocrate et utilisé par notre campagne ainsi que par diverses autres organisations a été touché", a expliqué un porte-parole de la campagne d'Hillary Clinton. Le système informatique touché ne serait donc pas directement celui de la campagne, mais celui du parti : aucun email confidentiel lié à Hillary Clinton ne devrait donc être révélé à la suite de cet incident. Le programme visé est utilisé pour analyser des données sur l'électorat démocrate, mais ne contient pas, selon le New York Times, de données personnelles sensibles sur les électeurs.

Vendredi, le DCCC, comité démocrate chargé de lever des fonds pour les élus du Congrès, a également annoncé qu'il avait été victime d'un "incident lié à la cybersécurité", et les enquêteurs auraient noté, selon l'organisation, "des similitudes avec d'autres faits récents, y compris le piratage du comité national démocrate".

Un officiel soupçonne l'implication du renseignement russe

"Le FBI est au courant des informations de presse sur des cyber-attaques impliquant plusieurs organismes politiques, et nous travaillons pour déterminer la nature et l'étendue de ce piratage", a dit la police fédérale américaine dans un communiqué.

Les bases de données du Comité national démocrate et du DCCC "contiennent certaines des communications les plus sensibles du parti, et des données concernant les électeurs et les finances du parti", note le New York Times.

Cité par le journal, un des officiels qui enquête sur ce nouveau piratage d'un organe du parti démocrate estime que celui-ci est lié à une branche du renseignement russe, qui serait déjà impliquée dans le piratage du Comité national démocrate. Ce dernier avait causé la fuite de 20 000 emails confidentiels, révélés par Wikileaks, dont certains montraient que des officiels du parti avaient pris fait et cause pour Hillary Clinton contre son rival Bernie Sanders. Ce scandale avait provoqué la démission de la présidente du parti. Francetv info avec AFP



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002