Report de la loi sur le statut de l'opposition, Affi : On ne peut pas acheter mon silence
© (): Affi N’Guessan devrait être le grand bénéficiaire du projet de loi sur le statut de l’opposition qui en ferait de lui le chef de file, après être arrivé en seconde position à la présidentielle de 2015, comme l’avait indiqué le porte-parole du gouvernement.


| Politique | koaci - 10/07/2016

Côte d'Ivoire: Report de la loi sur le statut de l'opposition, Affi « Croire qu´on peut acheter mon silence, montre bien que ces gens ne me connaissent pas »

Le retrait du projet de loi sur le statut de l’opposition en plein débat sur la nouvelle constitution est qualifié de "petit et mesquin" par son principal interessé.


elon, Pascal Affi N'Guessan qui s'oppose à cette nouvelle constitution, en posant un tel acte on souhaiterait "acheter son silence". Selon lui ça serait mal le connaitre et il indique qu'il continuera de combattre le projet de loi sur nouvelle constitution.

« Je trouve cela petit, mesquin, contre-productif. Je ne me bats pas pour des intérêts ou avantages personnels. Je me bats pour et dans l'intérêt de mon peuple. Le processus mis en œuvre par le Chef de l'Etat pour doter la RCI d'une nouvelle constitution n'est pas bon. Il doit le savoir. Ce processus sera donc combattu », a –t-il indiqué lors d’une rencontre avec les chefs traditionnels, avant d’ajouter. « Croire qu´on peut acheter mon silence ou m'impressionner par le retrait du projet de loi sur le statut de l'opposition montre bien que ces gens ne me connaissent pas et ne connaissent pas le FPI. Ils peuvent le faire et le réussir avec certains de leurs alliés de circonstance mais pas avec Pascal Affi N’Guessan », et de souligner « Je mène une stratégie de reconquête du pouvoir, pas une stratégie de victimisation. »

Affi N’Guessan devrait être le grand bénéficiaire du projet de loi sur le statut de l’opposition qui en ferait de lui le chef de file, après être arrivé en seconde position à la présidentielle de 2015, comme l’avait indiqué le porte-parole du gouvernement.

Les députés ivoiriens ont demandé sine die le report du projet de loi pour une analyse plus approfondie des textes .

Donatien Kautcha, Abidjan



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002