Incendie à la Tour D: Le guichet unique du foncier et de l'habitat parti en fumée
© (): Il s’agit, notamment de documents administratifs, d’ordinateurs, de photocopieuses, etc. « Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, fort heureusement », insiste le commandant Oulai.


| Incendie | Fratmat-27/03/2016

On note d’énormes dégâts matériels, « essentiellement tout le matériel de bureau du Guichet unique du foncier et de l’habitat est parti en fumée», déplore le soldat du feu. Il s’agit, notamment de documents administratifs, d’ordinateurs, de photocopieuses, etc. « Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, fort heureusement », insiste le commandant Oulai.


n incendie s’est déclaré, ce dimanche 27 mars, tôt le matin, à la Tour D, à Abidjan-Plateau. « Nous avons été alertés aux environs de 06h 30 minutes. Et nous avons déployé immédiatement une équipe », indique le commandant Oulai, chef du bureau des opérations du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm), rencontré sur les lieux.

Il précise par ailleurs que le feu s’est déclenché au Guichet unique du foncier et de l’habitat, au rez-de-chaussée de la Tour D. « Les flammes se sont ensuite propagées au niveau de la mezzanine », a-t-il ajouté.

On note d’énormes dégâts matériels, « essentiellement tout le matériel de bureau du Guichet unique du foncier et de l’habitat est parti en fumée», déplore le soldat du feu. Il s’agit, notamment de documents administratifs, d’ordinateurs, de photocopieuses, etc. « Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, fort heureusement », insiste le commandant Oulai.

Le feu a été maîtrisé à 10h 25 minutes. « En ce moment, les flammes sont maîtrisées. Le feu est entièrement éteint »,a indiqué le commandant, en soulignant: « nous procédons à présent au refroidissement »des éléments et du matériel calcinés.

« C’est un violent feu », soutient, en outre, le chef du bureau des opérations. Compte tenu de cette intensité, 35 pompiers militaires de la caserne de l’Indenié ont été déployés sur les lieux, ainsi que deux engins-pompes, deux citernes et une ambulance, note-t-il.

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se produit dans ce même immeuble. Le 27 décembre 2012, un autre incendie s’y était déclenché au sous-sol. Au nombre des dégâts, on avait déploré une dizaine de voitures calcinées. Ce jour-là, des ministres étaient obligés de déserter momentanément leurs bureaux.

Marcel APPENA
Marcel.appena@fratmat.info



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002